Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Un jour, un décor #20

A voir, à lire, à écouter | 05/04/2020

DARK CITY
d’Alex Proyas (1998)

Par Stéphane Cressend (ADC). « Dark City fait partie des magnifiques malchanceux. Sorti peu après le raz de marée Titanic et un an avant le Matrix original qui vont rebattre toutes les cartes du style, il fera un score médiocre, subissant le couperet du séjour en salles, drame en ceci provoqué par une refonte demandée par le studio (coupes sévères au montage, voix off pour que les idiots comprennent), une punition auto-infligée par les censeurs soucieux de ne pas perdre leur investissement...Ce film est devenu, malgré leurs efforts de castration, une pépite des années 90. »

« L’univers créé par Alex Proyas mélange les references pour créer un univers aux dimensions tourmentées : l’existence de cette ville, entité sombre, rappelle certainement Metropolis avec une dimension polar à la Blood Simple et une gestion de l’angoisse à la Jacob‘s Ladder. »

« Dark City est un cauchemar sans fin, celui dont on souhaite à chaque seconde être extirpé par une main salvatrice. De la scène d’intro dans cette salle de bain anxiogène, sous une lumière lynchienne jusqu’à la révélation du néant absolu, Alex Proyas tient le film en faisant de chaque scène une toile de maitre.
Le découpage maintenant l’hallucination permanente, le cadrage, la photographie de Dariusz Wolski - passé depuis dans la tribu de Ridley Scott - , la musique psychotique de Trevor Jones, la touche sombre des décors et des créatures de George Liddle et Patrick Tatopoulos, la direction d’acteurs, confèrent à ce film une atmosphère d’angoisse éthérée rarement atteinte.
Une version director’s cut agrémentée de 11 minutes est ressortie en 2008, sans la voix off de l’intro. » Stéphane Cressend


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Un jour, un décor #55 et dernière

A voir, à lire, à écouter | 10/05/2020

UN JOUR SANS FIN / GROUNDHOG DAY de Harold Ramis (1993) Et une dernière pour célébrer la fin du confinement, envoyée par Riton Dupire-Clément (ADC). (...) Lire la suite

Un jour, un décor #54

A voir, à lire, à écouter | 09/05/2020

ACROSS THE UNIVERSE de Julie Taymor (2007) Un coup de cœur de Valérie Valéro (ADC). « Envie de partager un ovni enchanté : Across the Universe. Ce (...) Lire la suite

Un jour, un décor #53

A voir, à lire, à écouter | 08/05/2020

L’HOMME RICHE / LUFTBUSINESS de Dominique De Rivaz (2008) « Le bonheur de partager en trois dimensions la silhouette de l’ombre et la lumière », (...) Lire la suite

Un jour, un décor #52

A voir, à lire, à écouter | 07/05/2020

LE CASANOVA DE FELLINI / IL CASANOVA DI FEDERICO FELLINI de Federico Fellini (1976) Tourné bien entendu aux studios de Cinecittà, c’est le périple (...) Lire la suite

Un jour, un décor #51

A voir, à lire, à écouter | 06/05/2020

THERE WILL BE BLOOD de Paul Thomas Anderson (2007) Toujours les grands espaces américains, cette fois le désert californien que les hommes, (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 201

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net