Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Liu Bolin à Paris, derniers jours !

A voir, à lire, à écouter | 24/05/2015

LIU BOLIN
PHOTOGRAPHIES, SCULPTURES ET INSTALLATIONS

Galerie Paris-Beijing
75003 Paris

Jusqu’au dimanche 31 mai

Plus qu’une petite semaine pour voir les dernières œuvres de l’artiste chinois Liu Bolin, créées en Chine et à Paris.
Le 7 janvier est le jour de son anniversaire. Cette année, il ne l’a pas fêté. En mars, lors du vernissage de l’exposition, il a mis en scène 17 personnes et peint sur elles des cibles en trompe l’oeil, en hommage au drame de Charlie-Hebdo.

Liu Bolin est connu pour ces photo-performances de camouflage et pour les œuvres monumentales qu’il a installées dans des villes du monde entier.

Depuis dix ans, sa série Hiding in the City dénonce des problèmes sociaux, politiques ou environnementaux en Chine, en Inde, en Amérique du Sud...
Pour Cancer Village (Chine, 2014) l’artiste est retourné dans sa province natale, la région du Shandong, et a demandé à des habitants d’un village hautement pollué de poser dans un champ de blé.
Il les a recouvert de peinture de manière à les fondre dans le décor. À l’arrière-plan, on aperçoit l’usine chimique responsable de leurs maladies.

Dans sa nouvelle série Target – Chinese Fans, plus complexe, des figurants posent en imitant les peintures célèbres de la Renaissance et, grâce au body painting que Liu Bolin pratique sur leur corps, ils créent des paysages chinois traditionnels.

Extrait de l’interview réalisé par Magali Jauffret pour L’Humanité le 31 mars :

- Quand avez-vous décidé de faire une œuvre en hommage à Charlie Hebdo ?
L.B On réfléchissait à l’exposition et à une performance, en amont, avec la galerie. Cette œuvre représentant des cibles, que j’avais déjà réalisé en couleurs, s’est imposée. Elle rentre bien dans le contexte de ce qui s’est passé à Charlie Hebdo. La faire à Paris prend un vrai sens.

- On dit que le gouvernement chinois se sert de votre œuvre pour faire sa propagande en matière d’environnement. Ne craignez-vous pas de devenir un artiste institutionnel ?
L.B Le camouflage est un moyen pour avertir les gens de ce qui les menace. Le plus important est que, conscients de ces problèmes, ils agissent de façon à obtenir un changement. Car mon but est d’améliorer la situation.
Si les médias et le gouvernement pouvaient faire en sorte que plus de citoyens remarquent les problèmes que mon travail révèle, notre société serait meilleure. Le profit, la réputation, le pouvoir ne sont pas intéressants. La religion, l’art et la philosophie essaient, eux, d’éclairer les choses, de tendre vers leur essence et vers l’énergie originale, qui est, je suppose, l’énergie de l’art.

http://www.humanite.fr/liu-bolin-paris-pour-une-performance-en-faveur-de-charlie-570050

En logo : Target de Liu Bolin. Paris performance, 2015
Courtesy galerie Paris-Beijing.


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Le combat pour la survie du cinéma LA CLÉ

A voir, à lire, à écouter | 11/02/2021

Menacé d’expulsion après une fermeture officielle, le cinéma LA CLÉ situé rue Daubenton dans le 5è arrondissement de Paris est occupé et auto-géré par (...) Lire la suite

Tout un Film ! - exposition au Drawing Lab

A voir, à lire, à écouter | 18/01/2021

Le Drawing Lab – centre d’art contemporain dédié au dessin – rouvre ses portes avec une nouvelle exposition Tout un film ! Comme l’explique Joana (...) Lire la suite

Des livres en attendant la réouverture des musées

A voir, à lire, à écouter | 16/12/2020

Denis Renault nous fait partager quelques incontournables livres, en attendant la réouverture des Musées ! "Avec Le Corbusier l’aventure du (...) Lire la suite

Le tuto de Michel Gondry

A voir, à lire, à écouter | 30/11/2020

Parce qu’il s’adresse à tout le monde, sans limites d’âges et sans contraintes de moyens (ou si peu) et parce qu’il permet de s’évader en toutes (...) Lire la suite

À écouter : l’histoire sur grand écran

A voir, à lire, à écouter | 18/11/2020

En attendant de voir les cinémas, les salles de spectacles et les musées rouvrir à nouveau, et parce qu’il est toujours agréable et souvent salvateur (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 203

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net