Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

The cells/Les cellules par Louise Bourgeois

A voir, à lire, à écouter | 15/06/2016

LOUISE BOURGEOIS
STRUCTURES DE L’EXISTENCE : LES CELLULES

Musée Guggenheim, Bilbao
Jusqu’au 4 septembre

« L’espace n’existe pas ; il n’est qu’une métaphore de la structure de notre existence. » (LB)

Presque centenaire, Louise Bourgeois (1911–2010) poursuit la série d’espaces « autobiographiques » qu’elle a débuté dans les années 1980, et qu’elle a baptisé Cellules/Cells, pour évoquer -dans les deux langues- autant une prison que notre organisme.

Elle y place des éléments architecturaux, des matériaux de construction et des objets.
Objets trouvés ou créés par elle-même, objets personnels, précieux ou « bruts » et amassés depuis l’enfance, ces microcosmes de l’artiste font naître en nous à la fois l’inquiétude et l’émotion.

« Mes souvenirs m’aident à vivre le présent, et je veux les conserver. Je suis prisonnière de mes émotions. Tu dois raconter ton histoire, et tu dois l’oublier. Tu oublies et tu pardonnes. C’est libérateur. »


Passage Dangereux, 1997 (détail) Photo : Maximilian Geuter


Cellule II, 1991 (détail) Photo : Peter Bellamy
et Chambre rouge (Parents), 1994 (détail) Photo : Maximilian Geuter

En vignette
Cellule, La Dernière montée, 2008 Photo : Christopher Burke
Images © The Easton Foundation / VEGAP, Madrid

Cette exposition n’est qu’une des raisons de faire le voyage à Bilbao et visiter ce musée signé Frank Gehry.
La plus impressionnante est une immense salle qui abrite des sculptures de Richard Serra, de monumentales vagues et spirales de métal rouillé où les visiteurs s’amusent à se perdre.


Richard Serra, La Matière du temps (1994–2005)


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Un jour, un décor #39

A voir, à lire, à écouter | 24/04/2020

PLAYTIME de Jacques Tati (1967) C’est l’ouverture du restaurant le "Royal Garden". Parmi les clients qui se pressent, un groupe de touristes (...) Lire la suite

Un jour, un décor #38

A voir, à lire, à écouter | 23/04/2020

AMERICAN GIGOLO de Paul Schrader (1980) Richard Gere, prostitué de luxe à Los Angeles, roulant en Mercedes décapotable au son de "Call Me" par (...) Lire la suite

Un jour, un décor #37

A voir, à lire, à écouter | 22/04/2020

SUEURS FROIDES / VERTIGO d’Alfred Hitchcock (1958) Un coup de cœur de Valérie Valéro (ADC) : « Vertigo, cette histoire d’amour fou dont je garde en (...) Lire la suite

Un jour, un décor #36

A voir, à lire, à écouter | 21/04/2020

LA FAMILLE TENENBAUM / THE ROYAL TENENBAUMS de Wes Anderson (2001) Dans cette histoire de famille hétérogène et dysfonctionnelle, chacun des trois (...) Lire la suite

Un jour, un décor #35

A voir, à lire, à écouter | 20/04/2020

BELLE DE JOUR de Luis Buñuel (1966) Voilages et doubles rideaux, tissus de velours à frange, tapis anciens sur moquette, abat-jours en cuir, (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 202

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net