Association des chefs décorateurs de cinéma

Ségrégation à tous les étages

A voir, à lire, à écouter | 26/01/2014

PHOTOGRAPHIE :
PONTE CITY
MIKHAEL SUBOTZKY & PATRICK WATERHOUSE

Le Bal 75018
Jusqu’au 20 avril 2014

C’est un large cylindre creux de 54 étages, digne du Brazil de Terry Gilliam, la plus haute construction de l’Afrique du sud et de tout le continent noir. Elle s’appelle Ponte city, tour résidentielle dans un quartier alors en pleine expansion de la Johannesburg blanche.

Sa construction s’achève en 1975, juste avant les émeutes de Soweto. Avec le déclin du centre-ville et la montée de la contestation noire, les blancs pour qui avait été bâtie cette tour (des zones y étaient prévues pour leurs domestiques) émigrèrent vers d’autres quartiers plus "surs".

Alors qu’elle avait cru incarner une certaine utopie (économique, architecturale aussi avec son puits de lumière intérieur offrant une double exposition à tous les appartements), Ponte city devint une zone de non-droit, une gigantesque poubelle (5 étages de détritus s’accumulaient au fond de son centre !), à moitié pillée et abandonnée.

Peu après son rachat en 2007 par des investisseurs immobiliers et le début de sa rénovation, Patrick Waterhouse et Mikhael Subotzky, photographes sud-africains, démarrent leur travail, une véritable autopsie de la tour qui durera 5 ans.

« Par l’accumulation de signes, leur travail s’est ainsi constitué par touches, par strates pour s’inscrire dans le tout d’un long processus.
Point d’aboutissement de cette immersion, l’exposition confronte plusieurs récits : données historiques (plans, brochures, coupures de presse...), typologies d’éléments architecturaux sur les 54 étages, images abandonnées dans les appartements par des migrants de passage, personnages qui donnent une voix au bâtiment, scènes poétiques de la vie quotidienne.
 » (Le Bal).

Dans la première salle de l’exposition, des colonnes de feuilles à lire renseignent le visiteur : les moyens pharaoniques mis en oeuvre pour cette construction mégalomane, le contexte socio-politique, les témoignages d’habitants un couple, un réfugié politique habitants de la tour.. .
Et comment la ségrégation raciale s’y exprimait à travers les partis-pris architecturaux.

Patrick Waterhouse et Mikhael Subotzky Ponte city, 2008-2013 © Magnum Photos


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Yves Brover, une exposition et un livre

A voir, à lire, à écouter | 25/06/2018

YVES BROVER-RABINOVICI PARCOURS INTIME et MONOGRAPHIE Studio A la Plage, Paris 9ème Mercredi 27 Juin Au début de l’année, nous apprenions avec (...) Lire la suite

Photo. L’homme dans la ville

A voir, à lire, à écouter | 24/06/2018

MICHAEL WOLF INSIDIOUS La Galerie particulière, Paris 3ème Jusqu’au 28 juillet A force de photographier l’architecture et les formes urbaines en (...) Lire la suite

Le festival d’Annecy à Paris

A voir, à lire, à écouter | 21/06/2018

FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D’ANIMATION D’ANNECY 2018 Forum des Images, Paris 1er Les 27 et 28 juin Annecy est le Cannes du cinéma (...) Lire la suite

Entre dessin et installation

A voir, à lire, à écouter | 19/06/2018

PETER SORIANO PROJETS RECENTS Galerie Jean Fournier, Paris 7ème Jusqu’au 13 juillet Peter Soriano s’inspire des paysages et des espaces qu’il (...) Lire la suite

Le rêve de voler

A voir, à lire, à écouter | 17/06/2018

L’ENVOL La Maison rouge, Paris 12ème Jusqu’au 28 octobre Dernière exposition de la Maison rouge avant fermeture (volontaire), sur tous ceux qui (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 148

https://www.adcine.com

ADC

Association des Décorateurs de Cinéma

Siège : SFP 2 avenue de l´europe 94360 Bry sur Marne

Mentions légales

© ADCINE tous droits reservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net

https://www.adcine.com

[(https://www.adcine.com|=={'https://www.adcine.com'}|oui) ]