Association des chefs décorateurs de cinéma

Photo : paysages du Japon et de New Delhi

A voir, à lire, à écouter | 03/12/2016

TOSHIO SHIBATA
"QUINTESSENCE OF JAPAN"

Polka Galerie, Paris 3ème

JOHANN ROUSSELOT
"NOW DELHI, LES TRENTE DÉSASTREUSES ? "

MEP, Paris 4ème

La transformation du paysage. Au Japon, en noir et blanc, l’appropriation par l’homme de la nature et de ses ressources. En Inde, plus proche du reportage, la mégalopole de Delhi face à la surpopulation.

Au cours des années 1980 et 1990, Toshio Shibata réalise la série Quintessence of Japan et raconte « l’histoire de l’appropriation par l’homme des ressources et des espaces naturels. On croise des forêts habitées d’infrastructures de fer et de béton, des montagnes millénaires creusées par la route….
Les hommes eux, ont presque disparu des photos. Seules restent quelques traces, des résidus, (…) dont Toshio Shibata a voulu saisir l’étrange harmonie et l’apparente tranquillité, à la chambre grand format.
Il fait de la photographie un outil plus puissant que l’observation directe à l’œil nu, et témoigne de quelques unes des conséquences esthétiques de l’urbanisation et de l’accélération économique du Japon. »

http://www.polkagalerie.com/fr/exposition-quintessence-of-japan.htm

Jusqu’au 21 décembre, Polka Galerie présente des tirages d’époque de cette série, tirages gélatino-argentique sur papier baryté.


Toshio Shibata. Ono City, Fukui Prefecture,1990
En vignette, Yamakita Town, Kanagawa Prefecture, 1991
.


© Johann Rousselot Signatures

Jusqu’au 29 janvier 2017, Johann Rousselot est à la Maison Européenne de la Photographie.
Lauréat du 4e Prix Photo AFD/Polka du meilleur projet de reportage photo pour Now Delhi, les trente désatreuses ?, le photographe « parvient à trouver le juste point d’équilibre entre nécessité journalistique d’informer et volonté artistique.
Il s’est ainsi rendu à New Delhi pour rendre compte des défis immenses de la ville. Accès à l’eau potable, transports, énergie… il met en lumière les paradoxes du Grand Delhi, devenu, sans avoir eu le temps de s’en rendre compte, une mégalopole -la 2ème plus peuplée au monde- menée par les forces de la globalisation.
Plus largement, il nous questionne sur l’avenir de ces espaces sous tension et les impacts de cette évolution pour les hommes. »

http://www.mep-fr.org/evenement/johann-rousselot/


© Johann Rousselot Signatures


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

1000m2 de curiosité

A voir, à lire, à écouter | 31/07/2019

CABINETS DE CURIOSITÉS Fonds Edouard & Hélène Leclerc, Landernau (29) Jusqu’au 3 novembre Entre passion de collectionneur, art et science, le (...) Lire la suite

Des films et des décors en DVD/Bluray

A voir, à lire, à écouter | 30/07/2019

A VOIR OU REVOIR : L’IMPÉRATRICE ROUGE, COTTON CLUB, MALEVIL Nouvelles éditions DVD ou Bluray Les classiques du cinéma, les cartons, les flops, (...) Lire la suite

Du lieu de tournage à l’espace de tournage

A voir, à lire, à écouter | 27/07/2019

PLANTER LE DÉCOR, UNE SOCIOLOGIE DES TOURNAGES Par Gwenaële Rot Edittions Presses de Sciences Po, 2019 Du lieu au décor : comment créer un (...) Lire la suite

3 innovations architecturales sur la Côte d’Azur

A voir, à lire, à écouter | 25/07/2019

LES REFUGES D’EILEEN GRAY ET LE CORBUSIER EN BORD DE MER Roquebrune Cap-Martin (06) Sur un site propriété du Conservatoire du littoral, se trouve (...) Lire la suite

L’amour, le sexe au temps des algorythmes

A voir, à lire, à écouter | 22/07/2019

FUTURES OF LOVE Magasins Généraux, Pantin (93) Jusqu’au 4 août, puis du 27 août au 20 octobre. Après le festival, la saison Futures of Love se (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 175

ADC

Association des chefs décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net