Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Paris-Londres, 30 années de son global

A voir, à lire, à écouter | 29/04/2019

PARIS-LONDRES
MUSIC MIGRATIONS (1962-1989)

Musée de l’histoire de l’immigration, Paris 12ème
Jusqu’au au 5 janvier 2020

Des liens entre musique et migrations, luttes anti-racistes et mobilisations politiques. Du Londres des immigrés caribéens à la "sono mondiale" qui a déferlé sur Paris, l’exposition retrace en musiques l’histoire qui a fait des deux capitales des laboratoires du multiculturalisme à l’ère postcoloniale.


London. Notting Hill Carnival. 1975 © Chris Steele-Perkins/Magnum Photos

Paris-Londres, music migrations (1962-1989) fait revivre successivement le changement d’époque dans les sixties, les luttes communautaires des années 1970, l’ancrage d’une identité "multiculturelle" dans la décennie suivante..
Le parcours débute en 1962, année de l’indépendance de l’Algérie et de la Jamaïque. Son épilogue en est le 14 juillet 1989 avec le défilé du bicentenaire de la Révolution française imaginé par Jean-Paul Goude et Wally Badarou, musicien français d’origine béninoise.

« Dans la playlist de l’exposition : le reggae-punk de Poly Styrene, le makossa de Manu Dibango, le raï vintage de Cheikha Rimitti, le ska de Desmond Dekker, le R&B de Soul II Soul, le mandingue de Salif Keïta, le blue beat de Millie Small, la chanson algérienne de Noura, le punk sans frontière de Rachid Taha, l’asian underground d’Asian Dub Foundation, la rumba rock de Papa Wemba, le reggae roots d’Aswad, le chaâbi de Dahmane El Harrachi, la poésie dub de Linton Kwesi Johnson, le zouk de Kassav’, l’électro-rap de Neneh Cherry, l’afro-reggae d’Alpha Blondy, le reggae légendaire de Bob Marley, le raï moderne de Khaled, le rock métissé des Négresses Vertes, le rhythm’n’blues de Vigon, la juju music de King Sunny Ade... »

http://www.histoire-immigration.fr/agenda/2019-01/paris-londres


© Musée national de l’histoire de l’immigration


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Un jour, un décor #42

A voir, à lire, à écouter | 27/04/2020

LE POINT DE NON-RETOUR / POINT BLANK de John Boorman (1967) C’est une vraie prison abandonnée qui sert de décor à la première séquence de Point (...) Lire la suite

Un jour, un décor #41

A voir, à lire, à écouter | 26/04/2020

UN PROPHÈTE de Jacques Audiard (2009) Le "pitch" : une fois arrivé en Centrale, le jeune Malik tombe sous la coupe d’un groupe de prisonniers (...) Lire la suite

Un jour, un décor #40

A voir, à lire, à écouter | 25/04/2020

IRMA LA DOUCE de Billy Wilder (1963) Un café-tabac du quartier des Halles reconstitué à Hollywood par un hongrois ayant passé une grande partie de (...) Lire la suite

Un jour, un décor #39

A voir, à lire, à écouter | 24/04/2020

PLAYTIME de Jacques Tati (1967) C’est l’ouverture du restaurant le "Royal Garden". Parmi les clients qui se pressent, un groupe de touristes (...) Lire la suite

Un jour, un décor #38

A voir, à lire, à écouter | 23/04/2020

AMERICAN GIGOLO de Paul Schrader (1980) Richard Gere, prostitué de luxe à Los Angeles, roulant en Mercedes décapotable au son de "Call Me" par (...) Lire la suite

1 | ... | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | ... | 203

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net