Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Les techniques du cinéma

A voir, à lire, à écouter | 17/05/2015

APRES LE CINEMASCOPE...
CONFERENCE DU CONSERVATOIRE DES TECHNIQUES

Cinémathèque française
75012 Paris

Vendredi 22 mai à 14h30

Dans Le Mépris, le personnage joué par Fritz Lang trouve le CinemaScope « tout juste bon à filmer des serpents et des enterrements * » !
Ce nouveau format extra-large, commercialisé en 1953 par la 20th Century Fox, bouscule alors le style de l’image et l’espace cinématographique. Devant son immense succès, chaque studio se dépêche de lancer son propre procédé visant lui aussi à immerger le spectateur dans une image plus large, plus grande, plus nette.


La tunique (The Robe) Henry Koster, 1953
1er film tourné en Cinémascope Format 2.55 : 1


A l’est d’Eden (East of Eden) Elia Kazan, 1954

Certains de ces procédés offrent beaucoup de latéralité mais peu de profondeur de champ, d’autres donnent de l’espace et de la profondeur y compris en basse lumière, mais avec un manque de définition.
Les réalisateurs seront tous confrontés à ces problèmes, et puis, que faire de cette image si allongée ?

Hitchcock l’évite (trop allongé selon lui, nuisant à la profondeur de l’espace) et lui préfère le procédé VistaVision de la Paramount. Sergio Leone apprécie la grande profondeur de champ du Techniscope et exploite pleinement l’espace scénique. Le producteur Howard Hughes lance le Superscope, Panavision améliore le système de de la Fox…etc...

C’est le sujet de « Après le CinemaScope : nouveaux formats et procédés, nouveaux espaces scéniques ».
Une conférence dans le cadre du Conservatoire des techniques de la Cinémathèque, par Jean-Pierre Verscheure, professeur à l’INSAS de Bruxelles.


A cause d’un assassinat (The parallax view) Alan J. Pakula, 1974


Pierrot le fou Jean-Luc Godard, 1965

« De nombreux extraits de films originaux permettront de comprendre le choix des réalisateurs et de confirmer la pertinence historique et scientifique des collections d’équipements dans l’étude du rapport fond/forme des œuvres. Présentation d’une collection unique et exceptionnelle d’objectifs retraçant l’histoire de l’image au cinéma »
http://www.cinematheque.fr/fr/dans-salles/rencontres-conferences/conferences/conferences-conservatoir/fiche-manifestation/apres-cinemascope-nouveaux-formats-procedes-conference-jean-pierre-verscheure,17967.html


2001, A space odyssey Stanley Kubrick, 1968


Shutter Island Martin Scorsese, 2010. Séquences tournées en Panavision super 70 Format 2.35 : 1

Le Conservatoire des techniques est chargé d’enrichir et valoriser les collections « techniques » de la Cinémathèque : appareils de prises de vue et de son, d’éclairage, de projection, objets et éléments de décors, costumes... des origines à nos jours.

Une fois par mois, son directeur Laurent Mannoni organise une conférence consacrée à l’une d’elles, avec projections d’extraits de films, de documents, et démonstrations d’appareils !

Après le Scope, les effets spéciaux :
Les guerres qui ont fait "La" Guerre des étoiles…
Par Robert Blalack, vendredi 12 juin 2015 à 14h30

* « Just for snakes and funerals  » . Godard tourna justement Le mépris en scope !


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Aline Bonetto, décoratrice de film

A voir, à lire, à écouter | 10/07/2020

ALINE BONETTO INTERVIEWÉE dans le Carrefour du blog Siritz « J’ai sculpté ce métier de décoratrice autant qu’il m’a façonné » explique Aline Bonetto (...) Lire la suite

Les producteurs aussi ont leur Ciné-Club

A voir, à lire, à écouter | 19/06/2020

TANDEM de PATRICE LECONTE (1987) RENCONTRE AVEC PHILIPPE CARCASSONE Dimanche 28 Juin à 16h30 Le Grand Action, Paris 5ème Les séances reprennent, (...) Lire la suite

Un jour, un décor #55 et dernière

A voir, à lire, à écouter | 10/05/2020

UN JOUR SANS FIN / GROUNDHOG DAY de Harold Ramis (1993) Et une dernière pour célébrer la fin du confinement, envoyée par Riton Dupire-Clément (ADC). (...) Lire la suite

Un jour, un décor #54

A voir, à lire, à écouter | 09/05/2020

ACROSS THE UNIVERSE de Julie Taymor (2007) Un coup de cœur de Valérie Valéro (ADC). « Envie de partager un ovni enchanté : Across the Universe. Ce (...) Lire la suite

Un jour, un décor #53

A voir, à lire, à écouter | 08/05/2020

L’HOMME RICHE / LUFTBUSINESS de Dominique De Rivaz (2008) « Le bonheur de partager en trois dimensions la silhouette de l’ombre et la lumière », (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 202

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net