Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Des forces invisibles

A voir, à lire, à écouter | 20/03/2016

MATÉRIALITE DE L’INVISIBLE
L’ARCHÉOLOGIE DES SENS

Exposition au Centquatre, Paris 19ème
Jusqu’au 30 avril

Au 104, ils sont dix artistes à explorer notre rapport à l’environnement, à la nature et - par conséquent - à notre histoire.
Le circassien Johann Le Guillerm a conçu des sculptures mobiles dont les micro-mouvements sont dues aux forces naturelles. Hicham Berrada fait vieillir l’acier de façon accélérée, le duo Agapanthe s’intéresse au sucre dont il invente des archives imaginaires. Julie Ramage travaille la dimension anthropologique et imaginaire de l’os.

Les autres artistes : Ali Cherri, Miranda Creswell, Nathalie Joffre, Anish Kapoor, Ronny Trocker.
Entre art et science, leurs installations proposent une nouvelle manière de regarder autour de soi, de comprendre et d’interpréter la nature.


Que nous sommes l’histoire, Julie Ramage
Installation composée de 23 photographies au collodion humide sur plaque de métal, tirées sur papier d’art, sous caisse américaine en acier, environnement sonore.
Courtesy Le Centquatre-Paris, © Julie Ramage

Photographiés avec un procédé ancien, des os humains et des fragments d’os animaux, issus d’archives archéologiques.
« Fouiller les mémoires ou les sols peut mener à bien des découvertes, y compris celles auxquelles on ne s’attend pas. Les artistes, comme les archéologues, ont coutume de chercher et creuser sans savoir exactement ce qu’ils vont trouver. Et aucune trouvaille n’est définitive, chacune menant à composer et recomposer des histoires et l’Histoire. »
.


Les imperceptibles, Johann Le Guillerm. Photo Philippe Cibille
Trois machines avancent, imperceptiblement, sous l’action de goutte à goutte, de buée, ou par la dilatation de pois chiches !
« Elles nous invitent à une promenade mécano-durable à travers le temps qui s’écoule et les énergies qui agissent sans même que l’on y prête attention. »

En vignette : au premier plan La Calasoif, goutte à goutte sur cales gondolantes. 17 litres. Avance de 31 cm en 24 h.
Courtesy Le Centquatre-Paris, © Johann Le Guillerm,


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Travaux de fin d’études du dépt. décor de la Fémis

A voir, à lire, à écouter | 07/06/2024

VENDREDI 14 JUIN, dernier tour de piste pour les élèves en décor de la promotion Claire Denis. Les travaux de diplôme d’Inès Guelfucci, Luisa Lebrao (...) Lire la suite

A la Cinémathèque, des objets et accessoires de cinéma

A voir, à lire, à écouter | 22/05/2024

VENDREDI 24 MAI à 14h30, la cinémathèque met en avant les accessoires (y compris ceux de costumes), "ces objets de cinéma sont devenus peu à peu des (...) Lire la suite

ALINE de Valérie Lemercier raconté par....

A voir, à lire, à écouter | 19/05/2024

...EMMANUELLE DUPLAY, cheffe décoratrice, entourée de deux proches collaboratrices, CÉCILE ARLET, 1ère assistante, et CÉCILE DELEU, ensemblière. (...) Lire la suite

Jacques Rouxel interviewé en 2003

A voir, à lire, à écouter | 19/05/2024

https://www.adcine.com/jacques-rouxel-interviewe-en-2003 Lire la suite

Deux journées pour le dessin de cinéma

A voir, à lire, à écouter | 18/04/2024

DESSINS DE CINÉMA : ÉNIGMES GRAPHIQUES, ANALYSES FILMIQUES. En avril, deux journées d’étude (le 25 à la Cinémathèque, le 26 à la Fémis) vont se (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 213

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net