Association des chefs décorateurs de cinéma

Le film du mois

A voir, à lire, à écouter | 21/09/2014

SHIRLEY, VISIONS OF REALITY
de GUSTAV DEUTSCH

Film autrichien, 2013 92mn
Dans les salles depuis le 17 septembre.

La peinture d’Edward Hopper s’animant en trois dimensions : un film qui pourrait être un exercice pour étudiants en décor, lumière ou scénario.

Gustav Deutsch ne s’est pas contenté de réaliser Shirley, il l’a également écrit, production designé et monté à partir de 13 toiles de Hopper. Entre ces « instantanés de récit » peints sur une période de 30 ans, il a créé un lien à l’aide des figures féminines qu’aimait représenter le peintre américain, réunies ici en un personnage, Shirley, une actrice.
Une sorte de scénario à l’envers, puisque la narration est conçue à partir d’images existantes, au lieu d’un récit qui serait ensuite traduit en images.

Ils sont nombreux les films à raconter un morceau d’Amérique en reproduisant une œuvre d’Hopper : Tout l’or du ciel, Benjamin Button, L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford, Les racines du ciel...et pas mal d’autres qui s’y réfèrent le temps d’une scène, jamais sur la totalité du film.

Plus que pour son résultat final, Shirley est un exercice de style, une curiosité qui vaut pour la démarche de son réalisateur. S’il s’autorise des gros plans, jamais il ne sort des tableaux et crée un véritable hors-champ sonore.
Ni postprod, ni fond vert pour se rapprocher des toiles de Hopper. Les décors, les meubles et les objets ont tous été fabriqués pour l’occasion, comme des sculptures, et peints de façon strictement monochrome.

Ce traitement en à-plat des couleurs (aucune matière, elle sont aussi nettes que celles d’une planche d’Hergé !) enlève pourtant une part du mystère et de l’émotion de leur modèle.
Shirley est donc bien moins pictural que graphique, mais c’est délibéré, de façon à « accentuer l’aspect déjà artificiel du film, le rendre proche à la fois du cinéma d’animation et du Pop Art. Nous avons fait tout cela à la main car cet aspect concret et tangible était fondamental pour nous ». (G.D)

Lire l’interview de Gustav Deutsch, à l’origine architecte, aujourd’hui artiste multimedia.
http://www.filmdeculte.com/people/entretien/Entretien-avec-Gustav-Deutsch-17424.html
.


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

New-York underground

A voir, à lire, à écouter | 17/11/2019

DAVID WOJNAROWICZ / MARION SCEMAMA I WAKE UP EVERY MORNING IN THIS KILLING MACHINE CALLED AMERICA New Galerie, Paris 3ème Jusqu’au 14 décembre (...) Lire la suite

Histoire et cinéma à Pessac, 30ème

A voir, à lire, à écouter | 14/11/2019

FESTIVAL DU FILM D’HISTOIRE AMÉRIQUE LATINE, TERRES DE FEU Du 18 au 25 novembre 2019 Pessac (33) « Le continent sud-américain semble être la proie (...) Lire la suite

Le cinéma dans les arts, les arts dans le cinéma

A voir, à lire, à écouter | 13/11/2019

ARTS ET CINÉMA : LES LIAISONS HEUREUSES Musée des Beaux-Arts de Rouen (76) Jusqu’au 10 Février 2020 Sur un parcours chronologique, l’histoire (...) Lire la suite

La France en « vues figurées »

A voir, à lire, à écouter | 10/11/2019

QUAND LES ARTISTES DESSINAIENT LES CARTES. VUES ET FIGURES DE L’ESPACE FRANÇAIS, MOYEN-ÂGE ET RENAISSANCE Archives nationales, Hôtel de Soubise, (...) Lire la suite

Francis Bacon

A voir, à lire, à écouter | 07/11/2019

BACON EN TOUTES LETTRES Centre Pompidou, Paris 4ème Jusqu’au 20 janvier Dans cette 1ère grande exposition consacrée à Francis Bacon depuis 1996, on (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 182

ADC

Association des chefs décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net