Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Le film du mois

A voir, à lire, à écouter | 13/10/2015

NI LE CIEL NI LA TERRE
Un film de CLEMENT COGITORE (Fr/Bel, 2015)

Dans les salles depuis le 30 septembre

+

DIGITAL DESERT
Exposition jusqu’au 29 novembre
Galerie White Project 75003 Paris.

Afghanistan 2014. Dans une vallée reculée, des militaires sont affectés à une mission de contrôle de la frontière proche. La nuit, dans un poste de surveillance isolé, des soldats disparaissent l’un après l’autre.

Le cadre et les personnages sont plutôt rares dans le cinéma francophone. Tourné dans les montagnes de l’Atlas, Ni le ciel ni la terre démarre comme un film de guerre. Fausse piste, car il tourne rapidement au film à suspense puis bascule dans le fantastique, avec une dose de questionnement métaphysique. Peut-on croire à ce qu’on ne voit pas ?

Ni le ciel ni la terre a été salué à la Semaine de la Critique à Cannes, mais au rythme ou les "petits" films quittent les salles, mieux vaut se dépêcher de voir ce premier long-métrage de Clément Cogitore, réalisateur et plasticien.

« C’est un film sur la croyance. Au sens très large. Ça commence avec la croyance de ce qui est vu ou n’est pas vu. Puis avec la croyance de l’identité : est-ce qu’on est bien face au bon ennemi, au bon intermédiaire qui va négocier ?
(...) Ces soldats vont, peu à peu, cesser de réagir à des faits pour réagir à ce qu’ils considèrent comme des signes. Leur système de croyance est dévié, on bascule dans une autre forme de perception et d’intuition. Ils vont glisser du domaine du protocole à celui de la foi
. » C.G pour Diaphana



© Kazak Productions

La photo du film est signée Sylvain Verdet. Pour les scènes de surveillance nocturne, l’équipe a tourné avec du matériel utilisé par l’armée, des caméras thermiques et des viseurs infrarouges.
Lire son interview pour l’AFC. http://www.afcinema.com/Le-directeur-de-la-photographie-Sylvain-Verdet-parle-de-son-travail-sur-Ni-le-ciel-ni-la-terre-de-Clement-Cogitore.html

Décors d’Olivier Meidinger, production designer franco allemand.


https://www.linkedin.com/pub/olivier-meidinger/42/471/53?trk=seokp_posts_secondary_cluster_res_author_name

« L’art de la guerre dit beaucoup de choses de notre monde contemporain ». Cette hypothèse, Clément Cogitore la vérifie avec son film, mais son exposition de photos, Digital desert à la galerie White Project.

Comme le peintre Jean Fautrier en son temps, qui suscita, au sortir de la Seconde Guerre Mondiale et à parts égales admiration et scandale, avec la série « Otages » (46 masques hideux et informes inspirés par des photographies de fusillés), Clément Cogitore donne à voir une représentation plutôt qu’une image du conflit moderne et de ses victimes collatérales (dossier de presse)


© White Project 2015


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Le combat pour la survie du cinéma LA CLÉ

A voir, à lire, à écouter | 11/02/2021

Menacé d’expulsion après une fermeture officielle, le cinéma LA CLÉ situé rue Daubenton dans le 5è arrondissement de Paris est occupé et auto-géré par (...) Lire la suite

Tout un Film ! - exposition au Drawing Lab

A voir, à lire, à écouter | 18/01/2021

Le Drawing Lab – centre d’art contemporain dédié au dessin – rouvre ses portes avec une nouvelle exposition Tout un film ! Comme l’explique Joana (...) Lire la suite

Des livres en attendant la réouverture des musées

A voir, à lire, à écouter | 16/12/2020

Denis Renault nous fait partager quelques incontournables livres, en attendant la réouverture des Musées ! "Avec Le Corbusier l’aventure du (...) Lire la suite

Le tuto de Michel Gondry

A voir, à lire, à écouter | 30/11/2020

Parce qu’il s’adresse à tout le monde, sans limites d’âges et sans contraintes de moyens (ou si peu) et parce qu’il permet de s’évader en toutes (...) Lire la suite

À écouter : l’histoire sur grand écran

A voir, à lire, à écouter | 18/11/2020

En attendant de voir les cinémas, les salles de spectacles et les musées rouvrir à nouveau, et parce qu’il est toujours agréable et souvent salvateur (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 203

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net