Association des chefs décorateurs de cinéma

La MEP entre rêves et mensonges

A voir, à lire, à écouter | 29/01/2014

JOAN FONTCUBERTA,
CAMOUFLAGES

DAVID LYNCH,
SMALL STORIES

Maison Européenne de la Photographie
Paris 75004
Jusqu’au 16 mars 2014
.

"Lynchien". Depuis ses premiers films, David Lynch est un des rares réalisateurs dont le nom est devenu un qualificatif, synonyme d’univers étranges et oniriques, de pièces sous-éclairées au style vintage et désuet, habitées de personnages totalement déphasés.

A présent plus plasticien que cinéaste, Lynch a tourné son dernier long-métrage en 2006 (Inland empire). Depuis, il a réalisé des courts, exposé à la Fondation Cartier et aux Galeries Lafayette, a décoré le sélectissime club Silencio, a même sorti un disque.

Le voilà également photographe, exposant à la MEP une cinquantaine de photos noir et blanc. Créées spécialement pour l’occasion, elles sont énigmatiques à souhait, comme sorties des rêves du réalisateur d’Eraserhead et Blue velvet.

« Il est quasiment impossible de ne pas voir une sorte d’histoire émerger d’une image fixe. Et ça, je trouve que c’est un phénomène magnifique ». David Lynch


Lynch « projetant » une image au lance-flamme, dans le teaser de l’exposition de la MEP

De l’insolite aussi, chez le catalan Joan Fontcuberta. Ce photographe, également professeur et théoricien, falsifie, détourne, maquille la réalité pour offrir la sienne, aussi bizarre que vraisemblable.
Ces faux paysages, ce bestiaire inventé, ces pseudos découvertes scientifiques, ces reportages photos truqués...Fontcuberta les doit sans doute à sa jeunesse passée sous la dictature franquiste, habitué à la censure et aux mensonges des autorités.

Avec humour, à l’aide de collages ou de retouches numériques, il questionne la prétendue objectivité de la photographie, les vérités officielles du pouvoir ou de la science.
Cherchez bien : en plus des séries thématiques de photos présentées, d’autres clichés se cachent à travers toute la MEP, comme une mise en abîme de l’art du camouflage.

« Depuis maintenant près de quatre décennies, c’est avec une bienveillante malice que Joan Fontcuberta. utilise l’aura d’authenticité de l’image photographique pour inventer des histoires, répandre des rumeurs, engendrer des chimères, créer des mythes, et nous faire ainsi prendre des vessies pour des lanternes ».
Clément Chéroux, historien de la photographie.


Juan Fontcuberta, série Fauna, 1984
En logo, Joan Fontcuberta, série Miracles & Co

http://www.mep-fr.org/programmation/

Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Incontournable

A voir, à lire, à écouter | 07/12/2019

RETROSPECTIVE ALFRED HITCHCOCK Cinémathèque française, Paris 12ème Jusqu’au 25 janvier 2020 Les films d’Hitchcock, toujours un régal pour les (...) Lire la suite

Architecture à Orléans, 2ème édition

A voir, à lire, à écouter | 05/12/2019

BIENNALE D’ARCHITECTURE NOS ANNÉES DE SOLITUDE A Orléans (45) jusqu’au 19 janvier 2020 "Archi-seuls à la Biennale d’Orléans", joli titre piqué à (...) Lire la suite

De bois fracassé

A voir, à lire, à écouter | 03/12/2019

DESTRUCTION TADASHI KAWAMATA Galerie Kamel Mennour, Paris 6ème Jusqu’au 18 janvier 2020 Le bois est le matériau de prédilection de Kawamata. Ici, (...) Lire la suite

La maison aux esprits

A voir, à lire, à écouter | 30/11/2019

LES HÔTES - JÉRÔME PORET La Maréchalerie / ENSAV, Versailles (78) Jusqu’au 15 décembre Il était une fois une certaine Mme Winchester dont le beau-père (...) Lire la suite

Vilmos Zsigmond photographe

A voir, à lire, à écouter | 26/11/2019

PHOTOGRAPHIÉ PAR VILMOS ZSIGMOND Institut Hongrois, Paris 6ème Jusqu’au 20 décembre Delivrance (Boorman), Voyage au bout de l’enfer et La Porte du (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 184

ADC

Association des chefs décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net