Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

L’art derrière les barreaux

A voir, à lire, à écouter | 17/07/2014

COLLECTION LAMBERT
LA DISPARITION DES LUCIOLES

Prison Sainte-Anne
Avignon 84000

Jusqu’au 25 novembre 2014

Pasolini regrettait la disparition des lucioles, petits insectes luminescents qui copulent la nuit avant de mourir, également surnom donné aux prostituées italiennes.
Dans un texte de 1975, il évoquait leur disparition due à la pollution et en faisait la métaphore de la fin d’une époque, rongée par la société du spectacle.

En lui empruntant ce titre, l’exposition fait de chacune des œuvres présentées une luciole venant éclairer les cellules de la prison Sainte-Anne. Son hôtel de Caumont en Avignon étant fermé pour travaux, c’est là que la Collection Lambert a imaginé de présenter un best-of de ses œuvres, en y joignant d’autres de la collection d’Enea Righi ou réalisées pour l’occasion.

Miroslav Tichy, Jana Sterbak, Louise Bourgeois, Kiki Smith, Roni Horn, Zoe Leonard, Joan Jonas, Barbara Blum, Trisha Donnely, Dominique Gonzales-Foerster, Jean Genet, François Xavier Courrèges, Jori Kovanda, Jonathan Hororitz, Nan Goldin, Philippe Parreno. David Lamelas, Loris Gréaud, Massimo Bartolini, Miroslaw Balka , Xavier Veilhan, Mathieu Pernot, Douglas Gordon, Anselm Kiefer, etc.... un générique vertigineux.


J’ai rêvé d’un autre monde installation de Claude Lévêque (2001)

Ce n’est pas la première fois que l’art s’installe dans des friches. Beaucoup plus rare, c’est une prison désaffectée depuis 10 ans qui accueille une exposition, dans ses dizaines de cellules bien alignées, le long d’interminables couloirs, dans des courettes à l’abri des regards. (Jacques Audiard l’avait-il visitée quand il préparait Le prophète ?)

Les lieux ont bien sur été "nettoyés" mais délibérément laissés en l’état, chaque cellule renferme l’œuvre d’un artiste, écrin rongé par la patine du temps.
Les murs craquelés, les inscriptions d’origine et les lourdes grilles « donnent à la moindre oeuvre exposée une force qu’on n’imaginait pas au départ ».
(Eric Mézil, directeur de la Collection Lambert)

Il est vrai que les installations, photographies, films, sculptures... entrent dans un dialogue avec les murs décatis et l’atmosphère monacale.
Celles qui évoquent de près ou de loin la solitude collent parfaitement au lieu, les autres sont vampirisées par lui tant il transmet un trouble, une fascination poétique et morbide. Mais qui justifient la visite.

Même vide, la prison Sainte-Anne vaudrait le détour pour qui aime les lieux abandonnés, les murs chargés d’histoire, fusse-t-elle autant chargée de souffrance.
Caché derrière le Palais des Papes, le bâtiment est un bel exemple d’architecture pénitentiaire de la fin du XVIIIème, et l’exposition évoque aussi son histoire mouvementée.
.

Heaven, Miroslaw Balka (2010)


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Aline Bonetto, décoratrice de film

A voir, à lire, à écouter | 10/07/2020

ALINE BONETTO INTERVIEWÉE dans le Carrefour du blog Siritz « J’ai sculpté ce métier de décoratrice autant qu’il m’a façonné » explique Aline Bonetto (...) Lire la suite

Les producteurs aussi ont leur Ciné-Club

A voir, à lire, à écouter | 19/06/2020

TANDEM de PATRICE LECONTE (1987) RENCONTRE AVEC PHILIPPE CARCASSONE Dimanche 28 Juin à 16h30 Le Grand Action, Paris 5ème Les séances reprennent, (...) Lire la suite

Un jour, un décor #55 et dernière

A voir, à lire, à écouter | 10/05/2020

UN JOUR SANS FIN / GROUNDHOG DAY de Harold Ramis (1993) Et une dernière pour célébrer la fin du confinement, envoyée par Riton Dupire-Clément (ADC). (...) Lire la suite

Un jour, un décor #54

A voir, à lire, à écouter | 09/05/2020

ACROSS THE UNIVERSE de Julie Taymor (2007) Un coup de cœur de Valérie Valéro (ADC). « Envie de partager un ovni enchanté : Across the Universe. Ce (...) Lire la suite

Un jour, un décor #53

A voir, à lire, à écouter | 08/05/2020

L’HOMME RICHE / LUFTBUSINESS de Dominique De Rivaz (2008) « Le bonheur de partager en trois dimensions la silhouette de l’ombre et la lumière », (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 202

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net