Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Nouvelles expos au Palais de Tokyo

A voir, à lire, à écouter | 29/02/2016

JEAN-MICHEL ALBEROLA
L’AVENTURE DES DÉTAILS

&
SARA FAVRIAU
LA REDITE EN SOMME...

Palais de Tokyo, Paris 16

Jusqu’au 16 mai

L’aventure des détails n’est pas vraiment une "expo cachée" que l’on essaie de vous faire découvrir mais une rétrospective incontournable, celle d’un artiste important, mystérieux et inclassable tant il passe de l’abstraction à la figuration et d’une technique à l’autre.
Elle présente une multitude d’œuvres anciennes ou inédites de Jean-Michel Alberola  : peintures murales et tableaux, dessins, lithographies, néons, films, textes, objets, installations, sculptures, tracts...

Leur point commun ?
« Réagir par l’art sur le réel et l’état du monde. (...) L’exposition cartographie la diversité méconnue du travail d’Alberola. Elle convoque les figures de penseurs majeurs, de Robert Louis Stevenson à Guy Debord, de Franz Kafka à Karl Marx, en passant par Simone Weil et le cinéma, et forme le point de départ d’une réflexion plus large sur l’histoire et l’état du monde, sur le temps ou sur les déplacements, des plus infimes aux plus actuels. »
http://www.palaisdetokyo.com/fr/exposition/jean-michel-alberola


Jean-Michel Alberola, La sortie est à l’intérieur, 2005
Gouache sur papier, 150x117 cm
©Bertrand Huet/Tutti ADAGP, Paris2016

A découvrir dans une des salles voisines, Sara Favriau, Prix Découverte des Amis du Palais de Tokyo en 2014. Elle a imaginé un parcours architectural et initiatique au sein duquel d’autres artistes sont invités à exposer.

Son installation, intitulée La redite en somme, ne s’amuse pas de sa répétition singulière, consiste en une série de cabanes en bois, déclinées à travers l’espace entier et reliées par des passerelles.
Chacune des cabanes (dont tous les tasseaux ont été taillés et sculptés) abrite l’œuvre d’un autre artiste, choisie par Sara Favriau.


Sara Favriau, 2016


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Un jour, un décor #42

A voir, à lire, à écouter | 27/04/2020

LE POINT DE NON-RETOUR / POINT BLANK de John Boorman (1967) C’est une vraie prison abandonnée qui sert de décor à la première séquence de Point (...) Lire la suite

Un jour, un décor #41

A voir, à lire, à écouter | 26/04/2020

UN PROPHÈTE de Jacques Audiard (2009) Le "pitch" : une fois arrivé en Centrale, le jeune Malik tombe sous la coupe d’un groupe de prisonniers (...) Lire la suite

Un jour, un décor #40

A voir, à lire, à écouter | 25/04/2020

IRMA LA DOUCE de Billy Wilder (1963) Un café-tabac du quartier des Halles reconstitué à Hollywood par un hongrois ayant passé une grande partie de (...) Lire la suite

Un jour, un décor #39

A voir, à lire, à écouter | 24/04/2020

PLAYTIME de Jacques Tati (1967) C’est l’ouverture du restaurant le "Royal Garden". Parmi les clients qui se pressent, un groupe de touristes (...) Lire la suite

Un jour, un décor #38

A voir, à lire, à écouter | 23/04/2020

AMERICAN GIGOLO de Paul Schrader (1980) Richard Gere, prostitué de luxe à Los Angeles, roulant en Mercedes décapotable au son de "Call Me" par (...) Lire la suite

1 | ... | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | ... | 203

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net