Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Illusions optiques

A voir, à lire, à écouter | 04/06/2015

FELICE VARINI
LA VILLETTE EN SUITES

Parc de la Villette
75019 Paris

Jusqu’au 13 septembre

Quand on approche, ce sont juste des fragments colorés bizarrement dispersés dans l’espace.
Une fois atteint le point choisi par Felice Varini, la perspective s’ordonne et apparaît une composition géométrique implacable, comme 9 couronnes tangentes par les pôles ou Pentagone dans le pentagone dans le pentagone, pour citer 2 œuvres anciennes.

L’artiste suisse trace des lignes sur des architectures à partir d’un point de vue donné, proche de la hauteur des yeux, situé de préférence dans un passage : un lieu public, une galerie, une ouverture entre deux pièces.
Ses monumentales "peintures spatiales" sont réalisées in situ, le Parc de la Villette en présente quatre, sous la Grande Halle et au pavillon Paul-Delouvrier.

« Le point de vue va fonctionner comme un point de lecture, c’est-à-dire un point de départ possible à l’approche de la peinture et de l’espace. La forme peinte est cohérente quand le spectateur se trouve à cet endroit.
Lorsque il sort du point de vue, le travail rencontre l’espace qui engendre une infinité de points de vue sur la forme.

Ce n’est donc pas à travers ce premier point que je vois le travail effectué ; celui-ci se tient dans l’ensemble des points de vue que le spectateur peut avoir sur lui. »
Felice Varini
http://www.varini.org/03dem/dem01.html


Intervention à Paris Xème, bd Magenta et rue Ambroise Paré, en 2006


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Un jour, un décor #42

A voir, à lire, à écouter | 27/04/2020

LE POINT DE NON-RETOUR / POINT BLANK de John Boorman (1967) C’est une vraie prison abandonnée qui sert de décor à la première séquence de Point (...) Lire la suite

Un jour, un décor #41

A voir, à lire, à écouter | 26/04/2020

UN PROPHÈTE de Jacques Audiard (2009) Le "pitch" : une fois arrivé en Centrale, le jeune Malik tombe sous la coupe d’un groupe de prisonniers (...) Lire la suite

Un jour, un décor #40

A voir, à lire, à écouter | 25/04/2020

IRMA LA DOUCE de Billy Wilder (1963) Un café-tabac du quartier des Halles reconstitué à Hollywood par un hongrois ayant passé une grande partie de (...) Lire la suite

Un jour, un décor #39

A voir, à lire, à écouter | 24/04/2020

PLAYTIME de Jacques Tati (1967) C’est l’ouverture du restaurant le "Royal Garden". Parmi les clients qui se pressent, un groupe de touristes (...) Lire la suite

Un jour, un décor #38

A voir, à lire, à écouter | 23/04/2020

AMERICAN GIGOLO de Paul Schrader (1980) Richard Gere, prostitué de luxe à Los Angeles, roulant en Mercedes décapotable au son de "Call Me" par (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 202

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net