Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Encore et toujours la "modernité"

A voir, à lire, à écouter | 03/07/2014

BERNARD ZEHRFUSS (1911-1996)
Cité de l’Architecture et du Patrimoine
Paris 75016
Jusqu’au 13 octobre

LUCIEN HERVÉ "PLAYTIME"
Musée Pierre Noël
Saint-Dié-des-Vosges 88100
Jusqu’au 11 septembre

En 1958, le CNIT de La Défense faisait son entrée dans le livre des records grâce à son architecte Bernard Zehrfuss et sa voûte de 220 m de portée, une prouesse restée aujourd’hui inégalée.

Le nom de Zehrfuss est indissociable de l’architecture française des 30 glorieuses : rationalisme à grande échelle, prouesses techniques et structure triomphante.
Il a été associé à l’aménagement de La Défense, a signé quelques uns des bâtiments emblématiques et monumentaux de l’après-guerre, dont certains conçus avec des ingénieurs comme Jean Prouvé ou Pier Luigi Nervi :
L’usine Renault à Flins (1957), le siège de l’Unesco à Paris (à partir de 1952), le CNIT, le musée gallo-romain de Lyon (1975) et pas mal de nombreux logements sociaux.

L’exposition Bernard Zehrfuss est sous-titrée "Poétique de la structure". Poétique peut-être, puissante certainement, lyrique aussi dans la façon de magnifier la structure et le béton.
Peut-être Zehrfuss a-t-il inspiré les décors grandioses construits par Ken Adam pour les "méchants" des premiers James Bond ?

Commentaire de la revue en ligne du Moniteur : "Une petite exposition pour un grand maître".

En logo : le Musée Gallo romain. Photo de Letoublon Jonathan
.


Photo du CNIT le jour de son inauguration en 1958, par Lucien Hervé (1910-2007).
Spécialisé dans la photo d’architecture, il a été le photographe "officiel" de Le Corbusier, a collaboré avec Alto et Niemeyer.

On peut voir le travail de Lucien Hervé en faisant un (long) détour par les Vosges où le Musée Pierre Noël présente l’exposition collective Playtime.
"S’inspirant des regards de Jacques Tati et de Lucien Hervé sur l’urbanisme moderne international, l’exposition croise des univers artistiques qui interrogent l’espace construit". Décidément, l’ombre de Tati plane toujours sur la modernité...

Avec les œuvres de Lucien Hervé et des artistes contemporains (installations, photos, vidéos...) Elvire Bonduelle, Mischa Kuball, Emese Miskolczi, Nathalie Regard,
Cyrille Weiner.

http://www.playtime-expo.com/fr


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

En octobre au ciné-club de l’ADC

A voir, à lire, à écouter | 21/09/2020

PLACE VENDÔME RENCONTRE AVEC NICOLE GARCIA ET THIERRY FLAMAND Cinéma Le Grand Action, Paris 5ème Dimanche 11 octobre à 18h Ils devaient venir au (...) Lire la suite

Aline Bonetto, décoratrice de film

A voir, à lire, à écouter | 10/07/2020

ALINE BONETTO INTERVIEWÉE dans le Carrefour du blog Siritz « J’ai sculpté ce métier de décoratrice autant qu’il m’a façonné » explique Aline Bonetto (...) Lire la suite

Les producteurs aussi ont leur Ciné-Club

A voir, à lire, à écouter | 19/06/2020

TANDEM de PATRICE LECONTE (1987) RENCONTRE AVEC PHILIPPE CARCASSONE Dimanche 28 Juin à 16h30 Le Grand Action, Paris 5ème Les séances reprennent, (...) Lire la suite

Un jour, un décor #55 et dernière

A voir, à lire, à écouter | 10/05/2020

UN JOUR SANS FIN / GROUNDHOG DAY de Harold Ramis (1993) Et une dernière pour célébrer la fin du confinement, envoyée par Riton Dupire-Clément (ADC). (...) Lire la suite

Un jour, un décor #54

A voir, à lire, à écouter | 09/05/2020

ACROSS THE UNIVERSE de Julie Taymor (2007) Un coup de cœur de Valérie Valéro (ADC). « Envie de partager un ovni enchanté : Across the Universe. Ce (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 202

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net