Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

En quête de lumière

A voir, à lire, à écouter | 25/09/2014

KEIICHI TAHARA
SCULPTEUR DE LUMIÈRE

Maison Européenne de la Photographie
Paris 75004

Jusqu’au 2 novembre 2014

Une rétrospective Keiichi Tahara, artiste japonais arrivé à Paris en 1972, oscillant depuis entre la France et son pays d’origine.

« La lumière du Japon, toujours voilée, n’a rien à voir avec celle de la France, très brutale et perçante. Et la nature de la lumière, j’en suis persuadé, a une incidence sur le paysage, les gens et même la langue que l’on parle. »

On lui connait ses grandes séries de photos en noir et blanc : Fenêtre (à travers les différents appartement occupés à Paris), In Between, Portraits Voici que Tahata montre pour la première fois, Ecran, une série de polaroids couleur.

Tahara a réalisé des photographies d’architecture, des portraits d’artistes, des films. Depuis quelques années, il est « sculpteur de lumière »,créant des lights-scape permanents ou temporaires, sur les sites ou les monuments publics de différentes villes.

« L’intérêt que Keiichi Tahara porte pour la lumière le fait constamment osciller entre ce qu’il appelle la lumière blanche et la lumière noire, entre soleil et lumière imaginaire.
La première est celle des sensations et des émotions provoquées par l’extérieur, tels ses paysages éclairés et sculptés par la lumière dans sa série In Between.
La seconde est une lumière intérieure qui suscite l’imagination et la création, grâce aux expériences et connaissances acquises. C’est celle des mémoires et des traces. »
(Dossier de presse)

Keiichi Tahara, repères bio
1951 Naissance à Tokyo
1973 Devient photographe indépendant en France
1974-1983 Série Fenêtre
1977 Grand Prix des jeunes photographes à Arles
1990 Réalise le film Japon sur le sens de la lumière
1995 Grand Prix de la Ville de Paris
2004 Light-sculpture Empreintes de lumière à Nantes
2005 Light-scape Battlesea Power Station à Londres

Photos Keiichi Tahara


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Aline Bonetto, décoratrice de film

A voir, à lire, à écouter | 10/07/2020

ALINE BONETTO INTERVIEWÉE dans le Carrefour du blog Siritz « J’ai sculpté ce métier de décoratrice autant qu’il m’a façonné » explique Aline Bonetto (...) Lire la suite

Les producteurs aussi ont leur Ciné-Club

A voir, à lire, à écouter | 19/06/2020

TANDEM de PATRICE LECONTE (1987) RENCONTRE AVEC PHILIPPE CARCASSONE Dimanche 28 Juin à 16h30 Le Grand Action, Paris 5ème Les séances reprennent, (...) Lire la suite

Un jour, un décor #55 et dernière

A voir, à lire, à écouter | 10/05/2020

UN JOUR SANS FIN / GROUNDHOG DAY de Harold Ramis (1993) Et une dernière pour célébrer la fin du confinement, envoyée par Riton Dupire-Clément (ADC). (...) Lire la suite

Un jour, un décor #54

A voir, à lire, à écouter | 09/05/2020

ACROSS THE UNIVERSE de Julie Taymor (2007) Un coup de cœur de Valérie Valéro (ADC). « Envie de partager un ovni enchanté : Across the Universe. Ce (...) Lire la suite

Un jour, un décor #53

A voir, à lire, à écouter | 08/05/2020

L’HOMME RICHE / LUFTBUSINESS de Dominique De Rivaz (2008) « Le bonheur de partager en trois dimensions la silhouette de l’ombre et la lumière », (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 202

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net