Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

FX, avant et depuis le numérique

A voir, à lire, à écouter | 01/11/2016

EFFETS SPÉCIAUX : LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE

POSITIF n°669, novembre 2016

Le dernier Positif consacre un dossier aux effets numériques. Au sommaire : Le corps numérisé, James Cameron et trois entretiens :
- Jean-Pierre Jeunet, « Le plaisir de faire »
- George Miller, « Aujourd’hui tout est possible ! »
- Dominique Colladant, « La magie du corps humain ». Depuis plus de trente ans, ses effets spéciaux de maquillage ont transformé Nosferatu, Guillaume Galienne ou les gueules cassées de La chambre des officiers.

Pour se replonger dans l’ère des effets pré-numériques, voyez la nouvelle édition DVD/Blu-ray du film de Douglas Trumbull, SILENT RUNNING (1972).

Une science-fiction écologique et intimiste, dans le ton des futurs dystopiques de l’époque, par exemple le film Soleil vert en 1973. Le décor et les effets, à la fois sophistiqués et bricolés, ont aujourd’hui un petit côté vintage.

Synopsis. La Terre n’a plus assez de ressources naturelles pour survivre ; la végétation a presque totalement disparu. À bord du transporteur spatial Valley Forge, un botaniste, aidé par des robots intelligents, s’occupe avec passion de l’entretien des serres géantes. Il apprend que les serres doivent être détruites pour des raisons économiques…


Douglas Trumbull, connu pour avoir révolutionné les effets spéciaux, est l’inventeur des animations colorées de la fin de 2001, l’Odyssée de l’espace. Il passa plus de deux ans sur le film de Kubrick qui lui doit beaucoup, puis dirigea les effets visuels de Blade runner, Star Trek ou The Tree of Life.

A voir, les bonus du DVD/Blu-ray édité par Wild Side, rien à voir avec les habituels entretiens promotionnels : un making-of d’époque de 47 mn et (seulement sur le Blu-ray), une longue interview du grand Douglas himself.
L’édition Collector est accompagnée d’un livret avec textes et photos.

En vignette, Terminator 2, James Cameron (1991)


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Un jour, un décor #47

A voir, à lire, à écouter | 02/05/2020

POSSESSION d’Andrzej Zulawski (1981) Dans ses mémoires, Żuławski écrit : « Une jeune femme enfermée entre les murs d’un Berlin assiégé par les (...) Lire la suite

Un jour, un décor #46

A voir, à lire, à écouter | 01/05/2020

JACKIE de Pablo Larrain (2016) Veuve depuis seulement quelques heures, Jackie Kennedy rentre à la Maison blanche. Telle une somnambule, elle (...) Lire la suite

Un jour, un décor #45

A voir, à lire, à écouter | 30/04/2020

ORDET de Carl Theodor Dreyer (1954) C’est la dernière scène de Ordet et l’incroyable est sur le point d’arriver. En 1930, dans le nord du Danemark, (...) Lire la suite

Un jour, un décor #44

A voir, à lire, à écouter | 29/04/2020

LE NARCISSE NOIR / BLACK NARCISSUS de Michael Powell et Emeric Pressburger (1947) L’art du matte-painting (et de la couleur) à son sommet dans ce (...) Lire la suite

Un jour, un décor #43

A voir, à lire, à écouter | 28/04/2020

THÉRÈSE d’Alain Cavalier (1986) Une autre forme d’emprisonnement, volontaire cette fois, celui de la jeune Thérèse qui brûle d’entrer au couvent. Le (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 203

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net