Association des chefs décorateurs de cinéma

DGF traverse le temps

A voir, à lire, à écouter | 25/10/2015

DOMINIQUE GONZALEZ-FOERSTER
1887-2058

Centre Pompidou 75004
Jusqu’au 1er février 2016

Des chambres, des passages, des projections, des inscriptions... la rétrospective de Dominique Gonzalez-Foerster est une introspection et une traversée du temps à l’aide d’architectures, de films et de textes, « un palimpseste labyrinthique autour de sensations d’art, d’existence et de déplacements ».

1887-2058 fait voyager le spectateur à travers plusieurs siècles et plusieurs climats, dans des paysages et des intérieurs tropicaux ou désertiques, des lieux biographiques ou dystopiques.


Chronotopes & Dioramas (Desertic), 2009/2015

« J’ai voulu étendre cette rétrospective au maximum, avec une « timeline » qui s’élance entre deux dates :
1887, année de la construction du Palacio de Cristal de Madrid dans lequel le Splendide Hotel s’est installé l’année dernière,
2058 avec l’abri londonien que j’ai conçu pour le Turbine Hall de la Tate Modern en 2008, qui accueillait sculptures géantes, livres et films, tous réfugiés du changement climatique.

(…) Le spectateur se déplace, parle, téléphone, se demande s’il doit partir ou rester... Il est dans l’oeuvre et pas seulement devant. À la fois passager, lecteur, silhouette, hésitant sur ses déplacements, fabriquant un montage et un espace spécifique avec les œuvres de l’exposition. »

Extraits de Interview de DGF par la commissaire de l’exposition, Emma Lavigne.
https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/cLboMKK/rrXMkod


M.2062 (Fitzcarraldo), 2014.
En photo, en film ou en hologramme, DGF se transforme en icones du cinéma, du cinéma ou de la littérature : Lola Montes, Bob Dylan, Marylin Monroe...
Ici en Klaus Kinski dans le film de Werner Herzog, 1982

En logo
RWF (Chambre), 1993. Reconstitution d’une chambre de l’appartement de Rainer Werner Fassbinder.
« On aurait dit une boîte disco de bas étage, on avait l’impression d’être dans une grotte de grand luxe, ou plutôt une tombe » (Robert Katz)


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

1000m2 de curiosité

A voir, à lire, à écouter | 31/07/2019

CABINETS DE CURIOSITÉS Fonds Edouard & Hélène Leclerc, Landernau (29) Jusqu’au 3 novembre Entre passion de collectionneur, art et science, le (...) Lire la suite

Des films et des décors en DVD/Bluray

A voir, à lire, à écouter | 30/07/2019

A VOIR OU REVOIR : L’IMPÉRATRICE ROUGE, COTTON CLUB, MALEVIL Nouvelles éditions DVD ou Bluray Les classiques du cinéma, les cartons, les flops, (...) Lire la suite

Du lieu de tournage à l’espace de tournage

A voir, à lire, à écouter | 27/07/2019

PLANTER LE DÉCOR, UNE SOCIOLOGIE DES TOURNAGES Par Gwenaële Rot Edittions Presses de Sciences Po, 2019 Du lieu au décor : comment créer un (...) Lire la suite

3 innovations architecturales sur la Côte d’Azur

A voir, à lire, à écouter | 25/07/2019

LES REFUGES D’EILEEN GRAY ET LE CORBUSIER EN BORD DE MER Roquebrune Cap-Martin (06) Sur un site propriété du Conservatoire du littoral, se trouve (...) Lire la suite

L’amour, le sexe au temps des algorythmes

A voir, à lire, à écouter | 22/07/2019

FUTURES OF LOVE Magasins Généraux, Pantin (93) Jusqu’au 4 août, puis du 27 août au 20 octobre. Après le festival, la saison Futures of Love se (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 175

ADC

Association des chefs décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net