Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Décors studio et décors naturels

A voir, à lire, à écouter | 30/05/2018

THE GRAND BUDAPEST HOTEL
Matt Zoller
Editions Akileon, 2018

LE PARIS DE FRANÇOIS TRUFFAUT
Philippe Lombard
Editions Parigramme, 2018

Deux parutions ce mois-ci, deux visions du cinéma et du décor radicalement opposées.
The Grand Budapest Hotel emmène le lecteur dans les coulisses de ce film ultra-stylisé, tourné par Wes Anderson aux studios de Babelsberg et dans un ancien grand magasin art déco.
Photos inédites, illustrations et un entretien approfondi avec le réalisateur. Il raconte la conception du film et son processus de réalisation, les diverses sources qui l’ont inspiré : Stefan Zweig, Ernst Lubitsch, les paysages photochromes d’Europe centrale au début du XXème.
Egalement interviewés, le production designer Adam Stockhausen, la costumière Milena Canonero, le compositeur Alexandre Desplat, le directeur de la photo Robert Yeoman, Ralph Fiennes... la plupart oscarisés pour ce film.

Matt Zoller est critique au New York Times, réalisateur de documentaires.
En vignette : Wes Anderson et Jude Law pendant le tournage.

De Pigalle au 16ème arrondissement, Le Paris de François Truffaut est bien celui de la rive droite. De son appartement familial au regretté Gaumont-Palace et au théâtre Saint-Georges, Truffaut a tourné dans de nombreux décors des rues de son enfance, autour de la place de Clichy.
Son cinéma est loin d’être documentaire, mais il témoigne aujourd’hui d’un Paris aux façades pas encore ravalées, aux portes cochères s’ouvrant sans digicodes.« Un Paris où le téléphone se trouve au café d’en bas, où le laitier dépose ses bouteilles à l’aube devant le rideau de fer des crèmeries… Un Paris dont le cinéma est le dernier refuge. »

Philippe Lombard est journaliste et écrivain.


Scène de tournage de La Peau douce (1962), rue du Conseiller-Colligon, Paris 16ème
Photo : Raymond Cauchetier


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Un jour, un décor #41

A voir, à lire, à écouter | 26/04/2020

UN PROPHÈTE de Jacques Audiard (2009) Le "pitch" : une fois arrivé en Centrale, le jeune Malik tombe sous la coupe d’un groupe de prisonniers (...) Lire la suite

Un jour, un décor #40

A voir, à lire, à écouter | 25/04/2020

IRMA LA DOUCE de Billy Wilder (1963) Un café-tabac du quartier des Halles reconstitué à Hollywood par un hongrois ayant passé une grande partie de (...) Lire la suite

Un jour, un décor #39

A voir, à lire, à écouter | 24/04/2020

PLAYTIME de Jacques Tati (1967) C’est l’ouverture du restaurant le "Royal Garden". Parmi les clients qui se pressent, un groupe de touristes (...) Lire la suite

Un jour, un décor #38

A voir, à lire, à écouter | 23/04/2020

AMERICAN GIGOLO de Paul Schrader (1980) Richard Gere, prostitué de luxe à Los Angeles, roulant en Mercedes décapotable au son de "Call Me" par (...) Lire la suite

Un jour, un décor #37

A voir, à lire, à écouter | 22/04/2020

SUEURS FROIDES / VERTIGO d’Alfred Hitchcock (1958) Un coup de cœur de Valérie Valéro (ADC) : « Vertigo, cette histoire d’amour fou dont je garde en (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 201

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net