Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Costa-Gavras cinéaste et photographe

A voir, à lire, à écouter | 01/09/2015

COSTA-GAVRAS
RÉTROSPECTIVE,
EXPOSITION "CARNETS PHOTOGRAPHIQUES"

Institut Lumière
69352 Lyon

Jusqu’au 25 octobre

Constantin Gavras, dit Costa-Gavras, sera présent à l’hommage que lui rend l’Institut Louis Lumière. Parmi la quinzaine de films présentés, deux restaient invisibles sur grand écran.

Z (1969)
Copie restaurée en avant-première mondiale
Mardi 15 septembre, 21h

Z, un film politique en forme de thriller, nerveux, efficace et jubilatoire.
Inspiré de l’assassinat d’un député grec de centre-gauche en 1963, Z dénonce la collusion des pouvoirs politique et militaire. En soutien au projet, une pléiade d’acteurs célèbres accepta de jouer jusqu’au plus petit rôle.Le film devint un pamphlet contre la dictature des colonels (1967-74) et fut tourné hors de Grèce (en Algérie) pour des raisons évidentes, obtenant l’Oscar du meilleur film étranger.
Notez que, comme les personnages principaux, le pays et la ville ne sont jamais nommés.

COMPARTIMENTS TUEURS (1965)
Mercredi 16 septembre, 19h

Le premier film du réalisateur -et l’un de ses meilleurs- d’après un polar dense et à l’humour froid de Sébastien Japrisot, également co-auteur du scénario. Une course à l’assassin (une victime dans un train couchettes, cinq suspects) dans le Paris en noir et blanc de 1965.
Comme par la suite dans Z, le cast est mené tambour battant par Montand, Trintignant et Jacques Perrin.



Compartiments tueurs. En bas, Michel Piccoli au premier plan

Tous les films au programme sur
http://www.institut-lumiere.org/actualités/costa-gavras.html

CARNETS PHOTOGRAPHIQUES
Exposition à la Galerie photo de l’Institut Lumière

La Maison Européenne de la Photographie a produit cette exposition, « une sélection de photographies de voyage et de portraits, un ensemble en noir et blanc d’une grande cohérence pour un parcours d’artiste marqué par la conviction et la sensibilité. »

En logo, image du film Z


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Un jour, un décor #40

A voir, à lire, à écouter | 25/04/2020

IRMA LA DOUCE de Billy Wilder (1963) Un café-tabac du quartier des Halles reconstitué à Hollywood par un hongrois ayant passé une grande partie de (...) Lire la suite

Un jour, un décor #39

A voir, à lire, à écouter | 24/04/2020

PLAYTIME de Jacques Tati (1967) C’est l’ouverture du restaurant le "Royal Garden". Parmi les clients qui se pressent, un groupe de touristes (...) Lire la suite

Un jour, un décor #38

A voir, à lire, à écouter | 23/04/2020

AMERICAN GIGOLO de Paul Schrader (1980) Richard Gere, prostitué de luxe à Los Angeles, roulant en Mercedes décapotable au son de "Call Me" par (...) Lire la suite

Un jour, un décor #37

A voir, à lire, à écouter | 22/04/2020

SUEURS FROIDES / VERTIGO d’Alfred Hitchcock (1958) Un coup de cœur de Valérie Valéro (ADC) : « Vertigo, cette histoire d’amour fou dont je garde en (...) Lire la suite

Un jour, un décor #36

A voir, à lire, à écouter | 21/04/2020

LA FAMILLE TENENBAUM / THE ROYAL TENENBAUMS de Wes Anderson (2001) Dans cette histoire de famille hétérogène et dysfonctionnelle, chacun des trois (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 201

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net