Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Caricaturistes : projections exceptionnelles

A voir, à lire, à écouter | 09/01/2015

CARICATURISTES, FANTASSINS DE LA DÉMOCRATIE
et
FINI DE RIRE

« Si vous voulez un baromètre de la liberté d’expression et comprendre les tabous dans un pays, il faut aller voir les dessinateurs de presse » dit Plantu dans Fini de Rire (photo).

En hommage aux victimes de Charlie Hebdo et pour la liberté d’expression, 2 films documentaires.

CARICATURISTES, FANTASSINS DE LA DÉMOCRATIE
de Stéphanie Valloatto (2014,1h46)

Dimanche 11 janvier à 18h30 au Forum des Images Paris 75001
En présence de Radu Mihaileanu, co-auteur et producteur du film
Entrée libre, réservation conseillée

Avec Plantu (France), Willis From Tunis (Tunisie), Zlatkovsky (Russie), Boligán (Mexique), Rayma (Vénézuela), Danziger (États-Unis), Kichka (Israël), Boukhari (Palestine), Zohoré (Côte D’ivoire), Slim (Algérie), Pi San (Chine), Glez (Burkina Faso)

Réunis sous l’égide de l’association Cartooning for Peace, 12 caricaturistes avancent à terrain découvert avec, comme seule arme, un crayon pour faire acte de résistance, là où la liberté de la presse est menacée, là où les droits de l’homme sont bafoués.

Sous le même titre, Actes Sud a publié un livre qui prolonge les entretiens du film et reproduit environ 300 dessins.

FINI DE RIRE
d’Olivier Malvoisin (2012, 53mn)

Le soir du 7 janvier, Arte avait programmé Fini de rire, à voir absolument sur son site en replay ou à dénicher ailleurs.

Le film revient sur les événements qui ont jalonné le début de ce XXIe siècle à travers les dessins et les témoignages de dessinateurs de presse : de Plantu (France) à Avi Katz (Israël), en passant par Danziger (États-Unis), Kroll (Belgique), Rainer Hachfeld (Allemagne), Khalil (Palestine)...

Au fil du récit, Fini de rire pose la question suivante : où en est la liberté d’expression aujourd’hui ? L’affaire des caricatures de Mahomet en 2006 et la question de la représentation religieuse, ainsi que l’émergence de nouveaux tabous : la censure économique, le poids de l’histoire, les murs réels ou imaginaires...autant de freins à la liberté d’expression.


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Un jour, un décor #47

A voir, à lire, à écouter | 02/05/2020

POSSESSION d’Andrzej Zulawski (1981) Dans ses mémoires, Żuławski écrit : « Une jeune femme enfermée entre les murs d’un Berlin assiégé par les forces (...) Lire la suite

Un jour, un décor #46

A voir, à lire, à écouter | 01/05/2020

JACKIE de Pablo Larrain (2016) Veuve depuis seulement quelques heures, Jackie Kennedy rentre à la Maison blanche. Telle une somnambule, elle (...) Lire la suite

Un jour, un décor #45

A voir, à lire, à écouter | 30/04/2020

ORDET de Carl Theodor Dreyer (1954) C’est la dernière scène de Ordet et l’incroyable est sur le point d’arriver. En 1930, dans le nord du Danemark, (...) Lire la suite

Un jour, un décor #44

A voir, à lire, à écouter | 29/04/2020

LE NARCISSE NOIR / BLACK NARCISSUS de Michael Powell et Emeric Pressburger (1947) L’art du matte-painting (et de la couleur) à son sommet dans ce (...) Lire la suite

Un jour, un décor #43

A voir, à lire, à écouter | 28/04/2020

THÉRÈSE d’Alain Cavalier (1986) Une autre forme d’emprisonnement, volontaire cette fois, celui de la jeune Thérèse qui brûle d’entrer au couvent. Le (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 202

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net