Association des chefs décorateurs de cinéma

Amos Gitai, de l’architecture au cinéma

A voir, à lire, à écouter | 26/02/2014

AMOS GITAÏ
EXPOSITIONS, RENCONTRES, FILMS, DVD

A la Cinémathèque, à la Cité de l’Architecture, à Pantin...

Amos Gitaï est sur tous les fronts de février à juillet 2014. La Cinémathèque lui rend hommage à travers une exposition et une rétrospective de ses films ; il participe à des rencontres organisées par la Cité de l’Architecture, autour d’une série de 16 films édités en DVD ; la Galerie Thaddeus Roppac à Pantin expose son travail de photographe.

Chacun de ses évènements révèle la relation de Gitaï à l’architecture et la mémoire des lieux, on y voit les traces de sa propre formation d’architecte et l’influence d’un père polonais devenu un grand nom de l’architecture en Israël.

LULLABY TO MY FATHER d’AMOS GITAÏ (2012)
Projections à la Cinémathèque française Paris 75012
Jeudi 27 février, lundi 17 mars, et...

Pour qui a vu My architect, le film de Nathanaël Kahn sur son père Albert, impossible d’oublier ce magnifique portrait d’un architecte par son fils. Comme pour rester dans cette lignée, un autre documentaire aborde la relation père/fils à travers le destin mouvementé et la carrière d’un grand architecte.

Amos Gitai, architecte devenu cinéaste, réalise en 2012 Lullaby to my father, un documentaire sur son père Munio Weinraub-Gitaï, formé auprès du Bauhaus au début des années trente, fuyant l’Allemagne nazie et s’installant en Israël pour y pratiquer et enseigner l’architecture jusqu’à sa mort, en 1970.

Le film est projeté dans le cadre de la rétrospective Amos Gitai présentés dans les salles de la Cinémathèque.

AMOS GITAI, ARCHITECTE DE LA MEMOIRE
Exposition à la Cinémathèque française Paris 75012
Jusqu’au 6 juillet 2014

A partir des archives d’Amos Gitaï (dessins, photos, repérages), l’exposition fait un portrait en creux du réalisateur israélien, un panorama de son oeuvre marquée par le conflit que vit son pays, une oeuvre où s’imbriquent le réel et la fiction, l’intime et l’Histoire.
Les archives dévoilent de nombreux thèmes chers à : les frontières, les friches, l’architecture, la langue et l’écriture, l’Histoire et la mythologie...

ARCHITECTURE EN ISRAËL - CONVERSATIONS AVEC AMOS GITAI

Coffret DVD (Epicentre films)
Rencontres à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine Paris 75016
Du 7 au 28 mars 2014

Dans la série de 16 films (23 mn chacun) édité en DVD par Epicentre films, Gitai revient à ses premières amours : l’architecture. Avec des architectes, des sociologues, des archéologues, des chercheurs et des écrivains, il s’entretient sur différents aspects de l’architecture, de l’urbanisme et de la mémoire des lieux.

« Chaque épisode comporte des documents d’archives complémentaires qui enrichissent visuellement les discussions. Qu’il s’agisse d’Ottoman, du Mandat Britannique, de l’éclectisme, du moderniste ou du Brutalisme - cette série transforme de vagues concepts en données accessibles » . (http://www.citechaillot.fr/fr/auditorium/audiovisuel/architecture_en_israel/25439-architecture_en_israel.html).

Dans le prolongement de l’édition de ses films, la Cité de l’Architecture et du Patrimoine organise des projections suivies de débats avec Amos Gitai, l’historien de l’art Jean-François Chevrier, les architectes Dan Eytan et Patrick Bouchain.

ARMY DAY HORIZONTAL. ARMY DAY VERTICAL
Exposition Galerie Taddeus Roppac Pantin 93500
Jusqu’au 10 mai 2014

« L’histoire et ses enjeux, les destins personnels face aux grandes forces qui les emportent, sont l’objet d’un questionnement formel et thématique qu’il poursuit sans relâche. Ici, le travail photographique devient aussi un questionnement sur les moyens de la narration. Ses photographies deviennent ellipses visuelles, la figuration disparaît presque pour devenir abstraction. »
Source : http://ropac.net/exhibition/army-day-horizontal-army-day-vertical


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

L’art du panier japonais

A voir, à lire, à écouter | 17/02/2019

FENDRE L’AIR, L’ART DU BAMBOU AU JAPON Musée du quai Branly, Paris 15ème Jusqu’au 7 avril Au Japon, pas de hiérarchie entre « beaux-arts » et « arts (...) Lire la suite

Au Kanal-Centre Pompidou, ex-garage Citroën

A voir, à lire, à écouter | 13/02/2019

MISCELLANEOUS FOLIES Kanal - Centre Pompidou Quai des péniches, Bruxelles 1000 Jusqu’au 29 avril Des petits bâtiments « sexy qui ne sont pas (...) Lire la suite

Foujita 「藤田嗣治:生涯の作品(1886-1968)」展

A voir, à lire, à écouter | 11/02/2019

FOUJITA ŒUVRES D’UNE VIE (1886-1968) Maison de la Culture du Japon, Paris 15ème Jusqu’au 16 mars 36 œuvres du japonais Tsuguharu Foujita, figure (...) Lire la suite

Le peintre qui aimait les rousses

A voir, à lire, à écouter | 09/02/2019

ROUX ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel Musée Henner, Paris 17ème Jusqu’au 20 mai « Pourquoi tant de rousses ? » se sont toujours demandés les (...) Lire la suite

Cartier aux couleurs de l’Amérique latine

A voir, à lire, à écouter | 06/02/2019

GEOMETRIES SUD, DU MEXIQUE A LA TERRE DE FEU Fondation Cartier, Paris 14ème Jusqu’au 24 février De l’usage intensif et joyeux des couleurs, des (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 162

http://www.adcine.com

ADC

Association des Décorateurs de Cinéma

Siège : SFP 2 avenue de l´europe 94360 Bry sur Marne

Mentions légales

© ADCINE tous droits reservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net

http://www.adcine.com

[(http://www.adcine.com|=={'https://www.adcine.com'}|oui) ]