Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Un château de cinéma à visiter

A voir, à lire, à écouter | 13/07/2013

CHATEAU DE CHAMPS-SUR-MARNE

Champs-sur- Marne 77420
Réouvert au public depuis le 29 juin 2013.

Trouvez le point commun entre Un amour de Swann, Ridicule, Le promeneur du Champ de mars, Président, Les liaisons dangereuses (Frears), On connait la chanson, Marie-Antoinette (S. Coppola), Jefferson à Paris, Vatel, Jean de la Fontaine, Lautrec, Les enfants du siècle, etc… Tous ont été, pour une ou plusieurs séquences, tournés au château de Champs ou dans son parc.

C’est devenu un des décors permanents des films d’époque ou contemporains, comme Ferrière, Maisons, Vaux-le-Viconte, Voisins et bien d’autres. Depuis que le cinéma est sorti du studio, ces châteaux de l’Ile-de-France sont une mine de décors naturels quasi "prêts à tourner" après meublage. Ils font le bonheur des productions (et le malheur des chefs déco ?) à la recherche de façades de style et d’intérieurs aux décors d’époque, moins onéreux qu’une construction en studio.

Contrairement à Versailles qui refuse d’interpréter autre chose que son propre rôle (afin de soigner son image), Champs s’est vu jouer aussi bien le Palais de l’Elysée que l’atelier de Toulouse Lautrec ou un château de plaisance du XVIIIème, dont il est d’ailleurs le prototype.

Que viennent y chercher aussi fréquemment les films, pour le placer dans le top ten des châteaux français les plus vus au cinéma ? Son architecture élégante, le grand salon ovale et son escalier monumental parfait pour les arrivées théâtrales. Mais aussi ses pièces plus intimes dont les couleurs claires sont faciles à éclairer, la présence d’un mobilier d’époque (pouvant être vu mais pas manipulé), des jardins bien entretenus pouvant même passer pour ceux de Versailles, plus chers et remplis de touristes.

De film en film, on peut jouer à reconnaître le grand escalier, le salon dit chinois car orné de peintures exotiques aux personnages chinois ou turcs, les mêmes lits anciens où ont fait semblant de dormir (successivement) Glenn Close, Fanny Ardant ou Michel Bouquet.

Construit en 1710, fermé au public depuis 2006 suite à l’effondrement d’un plafond, le château de Champs vient de rouvrir au public.

Images tirées des films Les Liaisons dangereuses (Stephen Frears), Le promeneur du Champ de Mars (Robert Guédigian), Lautrec (Roger Planchon)


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Aline Bonetto, décoratrice de film

A voir, à lire, à écouter | 10/07/2020

ALINE BONETTO INTERVIEWÉE dans le Carrefour du blog Siritz « J’ai sculpté ce métier de décoratrice autant qu’il m’a façonné » explique Aline Bonetto (...) Lire la suite

Les producteurs aussi ont leur Ciné-Club

A voir, à lire, à écouter | 19/06/2020

TANDEM de PATRICE LECONTE (1987) RENCONTRE AVEC PHILIPPE CARCASSONE Dimanche 28 Juin à 16h30 Le Grand Action, Paris 5ème Les séances reprennent, (...) Lire la suite

Un jour, un décor #55 et dernière

A voir, à lire, à écouter | 10/05/2020

UN JOUR SANS FIN / GROUNDHOG DAY de Harold Ramis (1993) Et une dernière pour célébrer la fin du confinement, envoyée par Riton Dupire-Clément (ADC). (...) Lire la suite

Un jour, un décor #54

A voir, à lire, à écouter | 09/05/2020

ACROSS THE UNIVERSE de Julie Taymor (2007) Un coup de cœur de Valérie Valéro (ADC). « Envie de partager un ovni enchanté : Across the Universe. Ce (...) Lire la suite

Un jour, un décor #53

A voir, à lire, à écouter | 08/05/2020

L’HOMME RICHE / LUFTBUSINESS de Dominique De Rivaz (2008) « Le bonheur de partager en trois dimensions la silhouette de l’ombre et la lumière », (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 202

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net