Association des chefs décorateurs de cinéma

Titans, squelettes et autres monstres animés

A voir, à lire, à écouter | 04/12/2012

RAY HARRYHAUSEN. Conférence, projection du documentaire « Le titan des effets spéciaux », Cinémathèque Française, vendredi 14 décembre à 14h.

Ray Harryhausen, un nom qui illustre la magie du cinéma, l’émerveillement devant l’Incroyable. Créateur d’effets spéciaux et par la suite co-producteur, sa carrière s’étend sur trois décennies de cinéma fantastique, passant des films de SF à petit budget aux les épopées mythologiques, avec des titres comme Les soucoupes volantes attaquent (1956) ou Le choc des titans (1981).
Entièrement construits sur l’animation de créatures, ses meilleurs films ont pris pour héros Zeus, Jason ou Simbad, avec pour but de faire rêver le public, surtout le plus jeune. Animés avec la technique du « stop motion » (image par image), les créations de Harryhausen, croisements de dieux antiques et de monstres préhistoriques, ont marqué l’imaginaire de nombreux enfants et adolescents par leur design, leur expressivité et aussi par cette esthétique naïve et poétique qui caractérise l’animation traditionnelle et artisanale. Plus tard, ces créatures ont influencé leur propre univers quand ceux-ci devinrent réalisateurs ou techniciens des effets spéciaux. Dans les années 1980 et 1990, l’inspiration est bien visible lors du renouveau du fantastique dans les films américains, qu’ils soient signés Steven Spielberg, Tim Burton ou John Landis.

Autour de Harryhausen et de son oeuvre, le Conservatoire des Techniques de la Cinémathèque propose une conférence réunissant des réalisateurs et journalistes ou spécialisés dans le cinéma fantastique et les FX, ainsi que la projection d’un documentaire réalisé par Gilles Penso et auquel contribuèrent Tim Burton, Terry Gilliam ou Guillermo del Toro. Un hommage à suivre pas seulement par nostalgie, mais pour la mise en perspective avec les techniques actuelles des SFX.
Et pour les fans de géants à deux têtes, de femmes-méduses et de combats de squelettes, The art of Ray Harryhausen (Aurum Press, 2005) retrace la carrière du maître, richement illustré par des esquisses et des storyboards de sa main.


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

On les dits peintres naïfs

A voir, à lire, à écouter | 17/10/2019

DU DOUANIER ROUSSEAU À SÉRAPHINE, LES GRANDS MAÎTRES NAÏFS Musée Maillol, Paris 7ème Jusqu’au 19 janvier 2020 On connait surtout Henri Rousseau et (...) Lire la suite

Revoir Marie Thurman

A voir, à lire, à écouter | 14/10/2019

RÉTROSPECTIVE MARIE THURMAN Espace Commines, Paris 3ème Jusqu’au 24 octobre, de 12h à 21h Valérie Grall (ADC) nous signale cette exposition en (...) Lire la suite

La FIAC investit un garage du 11ème

A voir, à lire, à écouter | 13/10/2019

MUTATIO Garage Amelot, Paris 11ème Du 15 au 19 octobre 20 plasticiens exposent à travers les 7 niveaux d’un garage de 3000 m2 entièrement (...) Lire la suite

Photo : icônes et victimes du pouvoir

A voir, à lire, à écouter | 12/10/2019

POUVOIR(S) Centre Photographique Marseille, 2ème ardt. Jusqu’au 11 janvier 2020 Dans le cadre de L’Engagement, une manifestation du réseau (...) Lire la suite

2 actus Trauner

A voir, à lire, à écouter | 10/10/2019

ALEXANDRE TRAUNER ART/FILM FESTIVAL Du 15 au 20 octobre, Szolnok, Hongrie VENTE AUX ENCHÈRES, ALEXANDRE TRAUNER PHOTOGRAPHE Le 16 octobre, Hôtel (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 179

ADC

Association des chefs décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net