Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

La production de films a marqué le pas en 2009

Actualités professionnelles | 11/03/2010

La production de films a marqué le pas en 2009
Mercredi, 10 Mars 2010 (News letter du Film Français)

Le CNC a présenté aujourd’hui son bilan détaillé de la production cinématographiques 2009. Si le secteur n’a pas échappé à la crise, avec un nombre de films agréés et des investissements en production en baisse (cf. lefilmfrancais.com du 13 janvier), le CNC estime qu’il a bien résisté.

Ce matin, le CNC a dévoilé en détail les chiffres de la production auxquels il a apporté quelques éclairages. Les 230 films agréés en 2009 – dont 182 d’initiative française – représentent 1,01 Md€. Le nombre de films, en recul par rapport aux 240 films de 2008, reste supérieur à 2007 (228 films) mais, en termes d’investissements, il faut remonter à 2004 (1,05 Md€) pour retrouver des chiffres aussi bas.

Cependant, le CNC considère que l’activité de production "démontre sa capacité à résister à la crise économique" et explique cette baisse, "pour une part seulement, par la surchauffe atypique" de l’année 2008 (trois films à plus de 40 M€) et par une forte baisse du nombre de films à gros budget. On constate, par effet mécanique, une baisse du devis moyen par film qui passe de 6,42 M€ à 5,10 M€. Hors cet effet, la baisse se confirme (-0,48 M€).

En 2009, le devis moyen d’un film a atteint le niveau de 2005, ce qui n’empêche pas le CNC de constater, sur dix ans, une progression moyenne de ce devis de 1,7% en euros courants. En outre, le CNC pointe une "bipolarisation" moins prononcée entre gros et petits budgets, avec une répartition plus équilibrée en faveur des productions à budgets moyens, qui sont globalement un peu mieux financés.

Le Centre note aussi un recul de l’ensemble des sources de financement qui s’explique largement par la crise économique. Les ventes de mandats d’exploitation à l’international ont affiché une chute spectaculaire de -92% liée à un "contexte économique international difficile".

Malgré ces chiffres, et outre la bonne santé de la fréquentation en salle, le Centre considère qu’il y a de nombreuses raisons de se réjouir : il note par exemple que les aides publiques ont bien joué leur rôle de correctif du marché et souligne que l’activité de coproduction (avec 34 pays) demeure dynamique. Il se réjouit enfin "d’une proportion record de premiers et deuxièmes films d’initiative française" (62,6%).

(Ce sujet sera plus amplement traité dans Le film français du 12 mars).


Lire aussi les autres actualités pour Actualités professionnelles

 

Le nombre de films chers explose

Actualités professionnelles | 23/10/2008

Baromètre de l’état du cinéma, le nombre de films français en production depuis les neuf premiers mois de l’année atteint 134 : c’est à trois près le (...) Lire la suite

La majorité des films Français sont déficitaires !

Actualités professionnelles | 23/10/2008

Une étude, encore confidentielle, du Centre d’économie industrielle de l’Ecole des mines de Paris fait apparaître que l’immense majorité des films (...) Lire la suite

RESPECTONS NOS FILMS !

Actualités professionnelles | 01/10/2008

Relais d’une lettre ouverte de François Ede, réalisateur, chef opérateur et restaurateur des films de Jacques Tati et Pierre Etaix notamment. (...) Lire la suite

Baisse des tournages et hausse de la délocalisation au 1er trimestre 2008

Actualités professionnelles | 15/07/2008

Baisse des tournages et hausse de la délocalisation au 1er trimestre 2008 Source : F.I.C.A.M. Les longs métrages de fiction d’initiative française (...) Lire la suite

Bienvenue sur notre nouveau site

Actualités professionnelles | 10/06/2008

vous pouvez nous écrire , votre mail sera automatiquement dirigé vers les secrétaires de l’association… Lire la suite

1 | ... | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net