Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

L’arbre selon Penone

A voir, à lire, à écouter | 14/06/2013

PENONE VERSAILLES

Exposition Guiseppe Penone
Parc et château de Versailles
Jusqu’au au 31 octobre 2013

A Versailles, 2013 est l’année de son jardinier, André Le Nôtre, qui voit ses longues allées rectilignes rythmées (dérangées ?) par les « arbres-sculptures » de Giuseppe Penone, chef de file de l’arte povera.

Planté à l’envers, mis en lévitation, évidé ou supportant des blocs de pierre…ce ne sont que quelques unes des façons dont Penone explore les possibilités de l’arbre, qu’il moule, interprète, refaçonne en bronze de façon hyperréaliste (un trompe l’œil à s’y méprendre) et « replante » dans un nouveau rapport avec la nature environnante.

Pour Philippe Dagen (lemonde.fr), il s’agit pour l’artiste d’ « ... une nouvelle variation sur des notions essentielles pour lui dès ses débuts, en 1969, à 22 ans : l’empreinte, la trace. Penone l’admet sans peine : Bien sûr, il y a la continuité, celle des matériaux, la pierre, le bois. Les matériaux sont primordiaux. Mon travail a toujours été d’essayer de comprendre leurs propriétés et de suivre leurs suggestions. La seule différence, entre le bois et la pierre, c’est que, dans le bois, un arbre et un seul est enfermé alors que, dans la pierre, les directions possibles sont plus nombreuses. »

A ne pas rater : une clairière en forme de cercle, sorte de pré caché du reste du parc par des bosquets, où 3 arbres monumentaux semblent avoir été plantés par une main géante. Un lieu hors du temps, comme sorti d’un rêve, et qui ne ressemble en rien aux stricts alignements de Le Nôtre.

A voir et à (re)écouter sur Penone et autour de l’exposition :

Les derniers jours de l’exposition Penone Le corps d’un jardin, à la Galerie Marian Goodman, rue du Temple Paris 75003, jusqu’au 22 juin.

L’émission de Charles Dantzig sur France Culture, Secret professionnel, http://www.franceculture.fr/emission-secret-professionnel-le-secret-professionnel-de-giuseppe-penone-a-versailles-2013-06-09


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Un jour, un décor #48

A voir, à lire, à écouter | 03/05/2020

SUSPIRIA de Dario Argento (1977) Horrifique et hautement stylisé, du pur Argento. Une jeune américaine débarque à Fribourg pour intégrer une (...) Lire la suite

Un jour, un décor #47

A voir, à lire, à écouter | 02/05/2020

POSSESSION d’Andrzej Zulawski (1981) Dans ses mémoires, Żuławski écrit : « Une jeune femme enfermée entre les murs d’un Berlin assiégé par les forces (...) Lire la suite

Un jour, un décor #46

A voir, à lire, à écouter | 01/05/2020

JACKIE de Pablo Larrain (2016) Veuve depuis seulement quelques heures, Jackie Kennedy rentre à la Maison blanche. Telle une somnambule, elle (...) Lire la suite

Un jour, un décor #45

A voir, à lire, à écouter | 30/04/2020

ORDET de Carl Theodor Dreyer (1954) C’est la dernière scène de Ordet et l’incroyable est sur le point d’arriver. En 1930, dans le nord du Danemark, (...) Lire la suite

Un jour, un décor #44

A voir, à lire, à écouter | 29/04/2020

LE NARCISSE NOIR / BLACK NARCISSUS de Michael Powell et Emeric Pressburger (1947) L’art du matte-painting (et de la couleur) à son sommet dans ce (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 202

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net