Association des chefs décorateurs de cinéma

Convention Collective et statut des réalisateurs

Brèves d'associations | 02/06/2009

Nous avons lancé, le SFR-CGT, ADDOC, le Groupe 25 Images et la SRF, une pétition pour le salaire minimum du réalisateur et la reconnaissance de son statut, à l’occasion de la renégociation des conventions collectives du cinéma et de l’audiovisuel.

Cette pétition (ICI) rassemble aujourd’hui plus de 1140 réalisateurs signataires, ainsi qu’un certain nombre de techniciens. Nous cherchons donc à l’étendre aux organisations représentants les artistes et techniciens du cinéma et de l’audiovisuel en lançant une "pétition de soutien". Vous trouverez ci-dessous son texte, rédigé en collaboration avec les Monteurs Associés (qui sera publié sur le même site que la pétition originelle).

— 
Pauline Durand-Vialle
Société des Réalisateurs de Films
14, rue Alexandre Parodi - 75010 Paris
T 01 44 89 99 65 - F 01 44 89 99 60

— 

À l’occasion de la renégociation des conventions collectives du cinéma et de l’audiovisuel, le SFR-CGT, ADDOC, le Groupe 25 Images et la SRF ont lancé en avril 2008 une pétition pour le salaire minimum du réalisateur et la reconnaissance de son statut.

En effet, la fonction de réalisateur est le seul métier de l’audiovisuel et du cinéma qui ne bénéficie à l’heure actuelle d’aucun salaire minimum hormis le SMIC.

Les producteurs considèrent ainsi souvent la rémunération du réalisateur « dans sa globalité » pour justifier de cette absence d’un salaire minimum, et confondent à dessein deux choses bien distinctes : d’une part le droit d’auteur (une rémunération proportionnelle à la recette de l’œuvre) et d’autre part la rétribution du temps de travail, conformément au Code du travail.

La rémunération du travail est due quelle que soit la fortune de l’œuvre et ne peut en aucun cas, aux termes de la loi, être indexée sur autre chose que le temps et la nature du travail fourni. C’est le montant du salaire qui détermine l’ensemble des droits sociaux (Congés spectacles, Assedic, indemnités maladie et incapacité, formation professionnelle, retraites...).

Aujourd’hui, cette pétition rassemble plus de 1140 réalisateurs signataires.

Nous, artistes et techniciens du cinéma et de l’audiovisuel, sommes solidaires de la revendication des réalisateurs pour un salaire minimum conventionnel : travaillant en étroite collaboration avec les réalisateurs, nous partageons leur quotidien, et nous sommes témoins de la précarisation grandissante de leur situation.

C’est pourquoi nous leur apportons notre soutien.


Lire aussi les autres actualités pour Brèves d'associations

 

Communiqué des associations professionnelles

Brèves d'associations | 12/11/2019

Communiqué des associations professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel Paris, le 7 novembre 2019 Les associations professionnelles des (...) Lire la suite

Costume, décor et développement durable

Brèves d'associations | 09/11/2019

FILM FOR FUTURE Green Costume & Production Design Initiatives from Europe Table ronde à Vienne (Autriche) Le 10 novembre 2019 à 11h (...) Lire la suite

Ann Chakraverty rejoint l’ADC

Brèves d'associations | 14/10/2019

C’est avec grand plaisir que nous accueillons Ann Chakraverty dans les rangs de l’ADC. Voici les lettres d’introduction de ses parrains, Valérie (...) Lire la suite

Hérald NAJAR rejoint l’ADC

Brèves d'associations | 09/08/2019

C’est avec grand plaisir que nous accueillons Herald Najar comme nouveau membre de l’ADC, sous le haut parrainage de Michel Barthélémy et de (...) Lire la suite

Table ronde sur l’état des lieux des studios

Brèves d'associations | 24/01/2019

Voici un lien vers une video de l’intervention de Michel Barthelemy, président de l’ADC lors de la table ronde sur les studios au salon lieux de (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 19

ADC

Association des chefs décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net