Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Cinéma Le Louxor : le livre

A voir, à lire, à écouter | 13/09/2013

LE LOUXOR
PALAIS DU CINEMA

Archives d’Architecture Moderne, AAM Editions 2013, 200 pages.

Tout sur le Louxor, ex-Louxor Pathé, ex-Dérobade et Mégatown, aujourd’hui à nouveau Louxor Palais du cinéma, comme l’annonce fièrement en façade l’inscription d’origine.

Paru lors de la réouverture de la salle en avril dernier, ce livre raconte est l’histoire d’un bâtiment datant de 1921, figure de proue d’un grand carrefour parisien.
C’est aussi l’histoire d’une rénovation architecturale ambitieuse, l’histoire d’un siècle d’exploitation cinématographique, à travers un « palace de quartier » passant des grands classiques du muet au cinéma populaire égyptien, puis un temps reconverti en discothèque.

C’est enfin le récit d’un sauvetage, ou comment des associations de quartier sauvèrent, avec l’aide de la Ville de Paris, un cinéma tombé dans les griffes de Tati (rien à voir avec le cinéaste).

Jean-Michel Humbert, égyptologue et président de l’association Les amis du Louxor, Philippe Pumain, l’architecte chargé de la rénovation, et d’autres contributeurs retracent ainsi le drôle de destin du Louxor, son âge d’or et son déclin, sa quasi-disparition et sa renaissance.

On mesure l’importance d’un chantier pharaonique comprenant la reconstruction complète de la salle et l’ajout de deux nouvelles en sous-sol, à quelques mètres seulement de la ligne 4 du métro.
Documents d’époque et photos récentes montrent les couches successives de décor qui recouvrirent l’intérieur de la salle, du style néo égyptien puis néo-grec au style boite de nuit parisienne.

Pour les aficionados de salles de cinéma, un chapitre sur les autres temples cinématographiques des années folles et l’« égyptomania » qui s’était emparée de leurs architectes. Et pour les décorateurs préparant un remake de Cléopâtre, un glossaire des termes de décoration à l’égyptienne.

Images tirées du livre : photo de Pascal Dhennequin, élévation de Architectes


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Un jour, un décor #43

A voir, à lire, à écouter | 28/04/2020

THÉRÈSE d’Alain Cavalier (1986) Une autre forme d’emprisonnement, volontaire cette fois, celui de la jeune Thérèse qui brûle d’entrer au couvent. Le (...) Lire la suite

Un jour, un décor #42

A voir, à lire, à écouter | 27/04/2020

LE POINT DE NON-RETOUR / POINT BLANK de John Boorman (1967) C’est une vraie prison abandonnée qui sert de décor à la première séquence de Point (...) Lire la suite

Un jour, un décor #41

A voir, à lire, à écouter | 26/04/2020

UN PROPHÈTE de Jacques Audiard (2009) Le "pitch" : une fois arrivé en Centrale, le jeune Malik tombe sous la coupe d’un groupe de prisonniers (...) Lire la suite

Un jour, un décor #40

A voir, à lire, à écouter | 25/04/2020

IRMA LA DOUCE de Billy Wilder (1963) Un café-tabac du quartier des Halles reconstitué à Hollywood par un hongrois ayant passé une grande partie de (...) Lire la suite

Un jour, un décor #39

A voir, à lire, à écouter | 24/04/2020

PLAYTIME de Jacques Tati (1967) C’est l’ouverture du restaurant le "Royal Garden". Parmi les clients qui se pressent, un groupe de touristes (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 202

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net