Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Chagrins d’amour au 104

A voir, à lire, à écouter | 30/12/2012

LE MUSEE DES CŒURS BRISÉS. Exposition au Cent Quatre, Paris 75019, jusqu’au 20 janvier 2013. Dans le cadre du festival de la Croatie en France.

« Un téléphone, un ours en peluche, une hache, des menottes, des sous-vêtements… Quel espace incongru réunit en son sein une collection aussi variée ? Les objets trouvés rue des Morillons ? Un Musée d’art modeste ? Ne cherchez plus : il s’agit du Musée des Cœurs Brisés, qui, installé au Cent Quatre, se propose de faire l’inventaire des reliques dont se pare la déception sentimentale. Après une collecte automnale, cet espace éphémère ouvrira ses portes pour la première fois en France, en association avec le Musée des Cœurs Brisés de Zagreb, à partir du 19 décembre. Une expérience inédite à la fois intime et universelle, la présentation d’un patrimoine émotionnel, bousculant les frontières de l’identité, de la culture et des disciplines artistiques » (http://www.104.fr/programmation/evenement.html?evenement=166)
Ce projet est signé de deux artistes croates, Olinka Vištica et Dražen Grubišić, qui à la suite de leur séparation, ont voulu trouver une forme de témoignage de ce qu’avait été leur vie commune pendant quatre ans. A l’AFP, Olinka explique : « Nous nous sommes dits que tout ce qui était beau à l’époque (...) ne devrait pas être détruit, mais plutôt préservé d’une manière ou d’une autre. Nous avons lancé le projet en 2006, en invitant des gens à faire don d’objets ayant marqué leurs vies intimes, leur permettant ainsi, par une sorte de catharsis, de se soulager du poids que représente une relation ratée ». Chaque objet exposé est accompagné d’une notice contenant des messages parfois drôles ou cyniques, d’autres évoquant de vrais drames ou des douleurs profondes. L’exposition est donc collective, itinérante et évolutive puisqu’elle s’enrichit d’objets donnés par les habitants des villes de passage.


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Un jour, un décor #55 et dernière

A voir, à lire, à écouter | 10/05/2020

UN JOUR SANS FIN / GROUNDHOG DAY de Harold Ramis (1993) Et une dernière pour célébrer la fin du confinement, envoyée par Riton Dupire-Clément (ADC). (...) Lire la suite

Un jour, un décor #54

A voir, à lire, à écouter | 09/05/2020

ACROSS THE UNIVERSE de Julie Taymor (2007) Un coup de cœur de Valérie Valéro (ADC). « Envie de partager un ovni enchanté : Across the Universe. Ce (...) Lire la suite

Un jour, un décor #53

A voir, à lire, à écouter | 08/05/2020

L’HOMME RICHE / LUFTBUSINESS de Dominique De Rivaz (2008) « Le bonheur de partager en trois dimensions la silhouette de l’ombre et la lumière », (...) Lire la suite

Un jour, un décor #52

A voir, à lire, à écouter | 07/05/2020

LE CASANOVA DE FELLINI / IL CASANOVA DI FEDERICO FELLINI de Federico Fellini (1976) Tourné bien entendu aux studios de Cinecittà, c’est le périple (...) Lire la suite

Un jour, un décor #51

A voir, à lire, à écouter | 06/05/2020

THERE WILL BE BLOOD de Paul Thomas Anderson (2007) Toujours les grands espaces américains, cette fois le désert californien que les hommes, (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 201

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net