Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

À propos de FERDINAND

A voir, à lire, à écouter | 07/03/2011

Je m’appelle Ferdinand, artisan sculpteur, J’ai le sentiment depuis le 27 décembre 1999, Que les Indiens avaient raison ;
Le vrai visage d’un arbre n’est pas ce que l’on voit ,majestueusement, s’élancer dans le ciel, mais ce qui est de lui enfoui dans la terre. Ajouter à cela un inconscient en quête de création, l’envie de peupler les jardins de silhouettes sympathiques, comme ces Anglais excentriques habillant leurs parcs de ruines antiques, et installant à demeure un ermite méditant. Depuis dès que je vois un arbre tombé, je m’empresse de mettre à jour son visage, je le nomme, et son esprit resurgit ; l’histoire recommence dans une vie nouvelle.

J’ai, par le passé, tâté de la musique, du dessin et de la peinture, mais nourris de trop de références, mes réalisations ne me satisfaisaient pas. C’est en découvrant un jour, le matériau brut d’un arbre déraciné, qui dans sa contemplation laissait deviner un être, que j’entraperçus l’originalité d’une démarche artistique ;
J’observe, j’affine, je creuse, j’élimine et j’accentue les traits caractéristiques de mon modèle
Suivant l’inspiration et la configuration de l’être, je le nomme ; ma démarche devenant la mise en scène, des absents, des morts et des êtres surnaturels et imaginaires qui permettrait a une histoire de les faire agir et parler, installant l’absent dans le présent.
La meilleure part de création de l’œuvre ;partir de la matière, le bois, avec ses contraintes, une forme déjà existante et déterminée, pour révéler ma propre vision au spectateur.

J’aimerais pouvoir installer cette ‘tribu’ dans divers parcs et jardins, de l’architecturé au plus sauvage, dans l’esprit d’un jardin de sculptures, d’un parcours déambulatoire. L’identité de mes personnages pouvant se décliner sous formes de contes et de musiques, soit en usant de techniques acoustiques, soit en y mêlant des conteurs et des musiciens.
En faire un support ludique à l’intention des enfants, par des initiatives incluant le dessin et la photo dans la nature.Chaque installation serait créée en fonction du lieu proposé, dans une durée déterminée.
























Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Passion en décembre

A voir, à lire, à écouter | 24/11/2022

Notre ciné-club est heureux d’accueillir le décorateur JEAN BAUER pour une séance autour du film PASSION de JEAN-LUC GODARD (1982, 1h28). Dans une (...) Lire la suite

"Notre-Dame brûle" Par Margot Cavret

A voir, à lire, à écouter | 24/11/2022

Retour sur les Q&R et la rencontre autour de "Notre-Dame brûle" Par Margot Cavret Le chef opérateur Jean-Marie Dreujou présentait Notre-Dame (...) Lire la suite

Conversations avec/with Dean Tavoularis

A voir, à lire, à écouter | 24/10/2022

Enfin un ouvrage, une édition bilingue et abondamment illustrée, sur le grand décorateur de Francis F. Coppola (13 films ensemble !), Arthur Penn, (...) Lire la suite

la cinematheque française présente Dean Tavoularis du 3 au 11 novembre 2022

A voir, à lire, à écouter | 15/10/2022

L’adc relaie l’annonce de ce magnifique hommage rendu à un immense chef décorateur par la cinémathèque française. https://www.cinematheque.fr/cycle/d... Lire la suite

Prochainement au ciné-club....

A voir, à lire, à écouter | 14/10/2022

Après Amour de Haneke, Jean-Vincent Puzos nous fait le plaisir de revenir au ciné-club pour THE LOST CITY OF Z de James Gray (2016, 2h20), tourné (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 209

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net