Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

2 livres de cinéma récompensés

A voir, à lire, à écouter | 03/02/2017

SIDNEY LUMET : FAIRE UN FILM
&
PRODIGES D’ARNOLD SCHWARZENEGGER

Editions Capricci, 2016

Lumet et Schwarzy au cœur de deux livres édités par Capricci et distingués par le Syndicat français de la critique de cinéma.

Meilleur ouvrage étranger de cinéma 2016 :
Faire un film de Sidney Lumet, traduction de Charles Villalon.

En 1995 paraissait Making Movies par Sidney Lumet, déjà plus de 40 films au compteur (12 hommes en colère, Un après-midi de chien, Le crime de l’Orient-Express, Le prince de New-York, Network, A bout de course…), des drames adaptés de Tchekhov, Arthur Miller ou Tenessee Williams, des thrillers, des films sociaux ou politiques, bien souvent ancrés dans la ville de New-York.
Le voilà enfin traduit, ce livre qui tient à la fois de mémoires professionnelles et de manuel pour futurs réalisateurs.
Lumet y aborde tous les aspects du métier : Comment choisit-on un scénario ? Qu’est-ce qui détermine le style visuel d’un film ? Comment maintenir la concentration d’un acteur au bout de la dixième prise ?...non sans poser un regard critique sur son propre travail.


Al Pacino dans Un après-midi de chien/Dog day afternoon, 1975


Ethan Hawke et Philip Seymour Hoffman dans 7h58, ce samedi-là/Before the devil knows you’re dead, 2005, dernier film de Sydney Lumet.

Meilleur ouvrage français de cinéma 2016 :
Prodiges d’Arnold Schwarzenegger de Jérôme Momcilovic, critique à Chronic’art.

« L’acteur-bodybuilder est né une 1ère fois en 1947 en Autriche. Le cinéma, lui, l’a fait naître comme prodige. Né d’un éclair prophétique dans Terminator, d’une expérience génétique dans Jumeaux, d’un rêve d’enfant dans Last Action Hero, il a traversé la fin du vingtième siècle comme un oracle, pour annoncer le destin de l’homme à l’époque de sa reproductibilité technique.
Comme le Terminator, il est venu, sans contradiction, sonner le glas de l’humanité et en même temps la sauver, en prenant au pied de la lettre le rêve américain du selfmade-man. »
(http://www.capricci.fr/prodiges-arnold-schwarzenegger-391.html)


Stay Hungry Hal Ashby 1976


Terminator James Cameron 1984


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Aline Bonetto, décoratrice de film

A voir, à lire, à écouter | 10/07/2020

ALINE BONETTO INTERVIEWÉE dans le Carrefour du blog Siritz « J’ai sculpté ce métier de décoratrice autant qu’il m’a façonné » explique Aline Bonetto (...) Lire la suite

Les producteurs aussi ont leur Ciné-Club

A voir, à lire, à écouter | 19/06/2020

TANDEM de PATRICE LECONTE (1987) RENCONTRE AVEC PHILIPPE CARCASSONE Dimanche 28 Juin à 16h30 Le Grand Action, Paris 5ème Les séances reprennent, (...) Lire la suite

Un jour, un décor #55 et dernière

A voir, à lire, à écouter | 10/05/2020

UN JOUR SANS FIN / GROUNDHOG DAY de Harold Ramis (1993) Et une dernière pour célébrer la fin du confinement, envoyée par Riton Dupire-Clément (ADC). (...) Lire la suite

Un jour, un décor #54

A voir, à lire, à écouter | 09/05/2020

ACROSS THE UNIVERSE de Julie Taymor (2007) Un coup de cœur de Valérie Valéro (ADC). « Envie de partager un ovni enchanté : Across the Universe. Ce (...) Lire la suite

Un jour, un décor #53

A voir, à lire, à écouter | 08/05/2020

L’HOMME RICHE / LUFTBUSINESS de Dominique De Rivaz (2008) « Le bonheur de partager en trois dimensions la silhouette de l’ombre et la lumière », (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 202

ADC

Association des décoratrices et décorateurs de cinéma

Siège : ADC ℅ CST 22/24, avenue de Saint-Ouen 75018 PARIS

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net