Association des chefs décorateurs de cinéma

Le grec magnétiseur

A voir, à lire, à écouter | 23/02/2015

TAKIS
CHAMPS MAGNÉTIQUES

Palais de Tokyo Paris 75016

Jusqu’au 17 mai

Le plasticien et sculpteur Takis met en scène la science et ses forces invisibles... par la simple énergie du champ électromagnétique, il produit du mouvement, de la lumière et du son.

« Le travail de Takis est essentiellement fondé sur la façon dont l’aimant peut permettre la réalisation d’une oeuvre qui est mise en lévitation. »
(Alfred Pacquement, commissaire de l’exposition)

Dans ses sculptures télémagnétiques, sculptures musicales, télélumières, signaux...des aimants font se déplacer des objets, un mur métallique se met à vibrer, des aiguilles viennent frapper des cordes de piano, des lampes à vapeur de mercure dégagent une lumière bleue.


© MaxPPP Annie Viannet

Né à Athènes en 1925, Takis est autodidacte. Résistant sous l’occupation allemande, il connait les ravages de la Guerre civile (et la prison, car membre des jeunesses communistes).
Installé à Paris en 1954, ses premières sculptures rappellent l’art antique et les personnages filiformes de Giacometti.
Il fréquentera les artistes du Nouveau réalisme, de l’Art cinétique et le Groupe Fluxus.
A la fameuse galerie Iris Clert, il réalise en avril 1961 une expérience baptisée L’impossible : un homme est mis en lévitation quelques secondes par la seule force d’un aimant fixé au plafond. Pour la même galerie, Yves Klein réalisera quelques jours plus tard la célèbre photo-manifeste Le Saut dans le vide.

Takis crée aussi des décors de théâtre, il revient s’établir en Grèce au début des années 1990, tout en continuant à travailler un peu partout dans le monde.

On peut voir ses œuvres à Houston et New York, Athènes et Delphes… L’une des plus connues est à Paris : les signaux lumineux plantés dans un bassin de l’esplanade de la Défense.


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

A revoir sur grands écrans

A voir, à lire, à écouter | 24/05/2018

L’AFFAIRE THOMAS CROWN Norman Jewison, 1968 2001, L’ODYSSÉE DE L’ESPACE Stanley Kubrick, 1968 Tournés la même année, ils reviennent sur 2 grands et (...) Lire la suite

Photo : Jours tranquilles à Rocky Flats

A voir, à lire, à écouter | 22/05/2018

ROBERT ADAMS OUR LIVES AND OUR CHILDREN Fondation Henri Cartier-Bresson, Paris 14ème Jusqu’au 29 juillet Quand il vit de la fumée s’échapper d’une (...) Lire la suite

Graphisme engagé

A voir, à lire, à écouter | 19/05/2018

ROMAN CIESLEWICZ, LA FABRIQUE DES IMAGES Au MAD, Paris 1er Jusqu’au 23 septembre 2018 Bel hommage à Roman Cieslewicz (1930–1996), venu de l’École (...) Lire la suite

Exposition à 3

A voir, à lire, à écouter | 18/05/2018

PROJECT ROOM #3 DUMAYET, POZZO DI BORGO, YAL Galerie La Forest Divonne, Paris 6ème Jusqu’au 9 juin 3 artistes exposent ensemble. Léa Dumayet et (...) Lire la suite

La French Connection

A voir, à lire, à écouter | 12/05/2018

CINÉMA - LA FRENCH TOUCH D’Anne Bourgeois et Damien Paccellieri Editions des Ecrans/CNC/Paris Images Cinémas-L’industrie du rêve, 2018. Sur toute (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 146

http://www.adcine.com

ADC

Association des Décorateurs de Cinéma

Siège : SFP 2 avenue de l´europe 94360 Bry sur Marne

Mentions légales

© ADCINE tous droits reservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net

http://www.adcine.com

[(http://www.adcine.com|=={'http://www.adcine.com'}|oui) ]