Association des chefs décorateurs de cinéma

"Shining" à la loupe

A voir, à lire, à écouter | 25/06/2013

ROOM 237 de RODNEY ASCHER (2012)

Un documentaire « subjectif »
sur The Shining de Stanley Kubrick

Au MK2 Bastille à Paris, au Majestic à Lille, etc.

Quoi ? Shining (titre français de The shining) ne serait qu’un simple film d’horreur dans lequel un homme (le diable, probablement) devient fou et poursuit sa famille une hache à la main ?

Même s’ils avaient frissonné à la vision du film, les fans et les exégètes de Kubrick ne pouvaient se contenter d’un scénario aussi basique, d’interprétations faciles comme une vision corrosive de la famille américaine. II est vrai que le réalisateur les avait habitués à plus de complexité, à un discours plus « visionnaire », pour reprendre le terme inévitablement employé à propos de Kubrick.
Room 237 se met en quête des sens cachés du film tourné en 1980, fraichement accueilli par la critique de l’époque, beaucoup mieux par le public.

Cinq témoins (universitaire, romancier…) exposent leur interprétation basée sur l’observation de détails apparaissant dans le film : le motif d’un tee-shirt, l’étiquette d’une boîte de conserve, une affiche sur un mur… et développent chacun une théorie basée sur des arguments supposés irréfutables.
Selon eux, Kubrick aurait voulu faire une métaphore du massacre des indiens, ou de l’Holocauste, ou confirmer la rumeur comme quoi il est l’auteur des images d’Appolo 11 sur la lune.

A la vision de ce documentaire ludique, dense et bavard (parfois à l’excès, comme beaucoup de docus américains), bourré d’extraits de films obscurs ou célèbres, on peut se prendre au jeu ou bien sourire de ces analyses.
Selon son humeur, on y verra des démonstrations restant dans le domaine du possible (après tout, pourquoi pas ?), ou bien des élucubrations intellectuelles qui relèvent du pur fantasme.

Quoiqu’il en soit, le réalisateur a emmené la clé du mystère avec lui dans sa tombe. A moins que, tout simplement, l’accessoiriste du film ne se soit amusé à placer des objets faussement signifiants dans le décor ?

Les fans de Kubrick (les décorateurs de cinéma le sont tous, non ?) trouveront dans Room 237 l’occasion de revoir, et d’une façon différente que dans le film original, l’Overlook Hotel, son implacable géométrie, son architecture labyrinthique. Bref, des décors qui se font l’écho de la folie des personnages, la marque des films de Kubrick.

Et pour ceux qui ne sont pas rassasiés de théories en tous genres, très nombreuses sur le net, voici un site en anglais qui décortique Shining dans tous les sens : http://www.collativelearning.com/the%20shining.html

{}


Lire aussi les autres actualités pour A voir, à lire, à écouter

 

Exposition Catherine Balet

A voir, à lire, à écouter | 22/02/2019

CATHERINE BALET MOODS IN A ROOM Galerie Thierry Bigaignon, Paris 3ème Jusqu’au 30 mars Dans cette série "d’humeurs en chambre", Catherine Balet (...) Lire la suite

Du Décor à l’Ecran : la séance de Mars

A voir, à lire, à écouter | 20/02/2019

L’AMOUR EST UN CRIME PARFAIT d’ARNAUD et JEAN-MARIE LARRIEU Cinéma Le Grand Action, Paris 5ème Dimanche 17 mars à 18h Nous sommes heureux (...) Lire la suite

L’art du panier japonais

A voir, à lire, à écouter | 17/02/2019

FENDRE L’AIR, L’ART DU BAMBOU AU JAPON Musée du quai Branly, Paris 15ème Jusqu’au 7 avril Au Japon, pas de hiérarchie entre « beaux-arts » et « arts (...) Lire la suite

Au Kanal-Centre Pompidou, ex-garage Citroën

A voir, à lire, à écouter | 13/02/2019

MISCELLANEOUS FOLIES Kanal - Centre Pompidou Quai des péniches, Bruxelles 1000 Jusqu’au 29 avril Des petits bâtiments « sexy qui ne sont pas (...) Lire la suite

Foujita 「藤田嗣治:生涯の作品(1886-1968)」展

A voir, à lire, à écouter | 11/02/2019

FOUJITA ŒUVRES D’UNE VIE (1886-1968) Maison de la Culture du Japon, Paris 15ème Jusqu’au 16 mars 36 œuvres du japonais Tsuguharu Foujita, figure (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 162

ADC

Association des chefs décorateurs de cinéma

Siège : SFP 2 avenue de l´europe 94360 Bry sur Marne

Mentions légales

© ADCINE tous droits réservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net