Association des chefs décorateurs de cinéma

La pétition contre la destruction de l’organigramme de nos équipes

Mise en ligne vendredi 9 décembre 2011

Le SNTPCT et SNTR/SGTIF-CGT et du SFR-CGT
déclarent nos revendication dans un communiqué de presse disponible dans “l’actualité de la convention collective” . Nous prenons acte !

Convention Collective du cinéma : et la déco ?

Dans la négociation de la convention collective de la production cinématographique, le tempo semble s’accélérer ces derniers jours.
Le compromis autour du projet API (v3) avance sous l’impulsion de l’intersyndicale SNTPCT SNTR-SGTIF CGT et SFR CGT et sous la pression de la date butoir du 31 décembre 2011… date à laquelle faute d’accord plus aucun texte conventionnel ne couvrira notre secteur d’activité.
Les dernières propositions de l’API paraissent être un compromis presque acceptable pour nombre de responsables syndicaux dont les adhérents doivent se prononcer dans les tous prochains jours.

Qu’en est-il de la branche déco dans ce projet ?

A notre grande surprise et malgré nos multiples interventions auprès des différents négociateurs de ce projet, ce projet au travers des grilles de salaires et des listes et définitions de fonction une vision de notre branche aux antipodes de nos pratiques professionnelles et dont les conséquences pourraient être dramatiques pour l’avenir de la branche décoration. Les dispositions les plus dangereuses sont :

1°) La création d’un poste d’ « d’ensemblier décorateur » :

Ce nouveau poste se substitut au poste de chef décorateur « lorsqu’un film ne nécessite aucune construction de décor » (entendez studio). Ce poste cumule à la fois les postes de :

  • chef-décorateur
  • de 1er assistant décorateur
  • 2° assistant décorateur
  • ensemblier

Le tout pour un salaire bien moindre que celui de chef déco (+/ 1700 brut euros par semaine).

Ce qui ne l’empêche pas d’avoir sous son autorité les postes de : régisseurs d’extérieur, accessoiriste de plateau, peintre d’art, infographiste de décor, chef tapissier, chef sculpteur, chef staffeur, chef peintre…

C’est donc le chef déco « low-cost » qui cumule 4 fonctions, qui gère une équipe (qui peut être nombreuse) et qui fait tout comme un chef déco sauf avoir une équipe de constructeurs. Il ne fait pas de construction, il aménage comme nous l’apprend ce projet de convention collective.

Ce poste serait effectivement une régression pour les chefs déco (notamment en terme de salaires) mais serait dramatiques pour les assistants, les ensembliers, les constructeurs, ... qui seraient de fait interdits sur ces films « d’aménagement »

2°) L’absence des postes de 1er et 2° assistant déco de la grille 5 et 6 jours avec équivalence :

Ce qui revient là encore à considérer que ces postes (comme celui de chef déco) n’ont aucune raison d’être « lorsqu’un film ne nécessite aucune construction de décor » (entendez toujours de décors construits en studio).

Ces deux premiers points illustrent ce que pourrait être notre futur très proche :
Des équipes « classiques » pour les films en studio (enfin pour ceux qui se tournent en France)
Des équipes « low-cost » pour tous les films qui ne nécessitent pas le recours à des constructeurs (constructions) et on peut parier qu’ils seront nombreux vu l’économie représentée par le poste d’ensemblier-décorateur (4 poste en 1)

3°) L’absence du poste de Ripper dans la liste des fonctions et donc dans la grille de salaire :

Alors que la liste des fonctions prévoit un poste de « maçon de décor » ... au motif qu’aucun des rédacteurs n’a pensé à l’enlever de la liste des fonctions où il figure depuis 1953 ... (c’est vous dire comme ils sont attentifs à nos métiers) le poste de ripper n’y figure toujours pas !

La simple lecture des listes techniques, des bibles de tournages et des génériques de nos films de ces 15 ou 20 dernières années devrait pourtant les convaincre de la nécessité du poste de ripper et de l’absurdité de celui de maçon déco …

et bien non, on refuse d’enlever ce poste, tout comme on refuse de créer le poste de ripper.

Où est la logique ? On nous répond que les « guichets des doléances » sont fermés, que le projet est écrit et qu’on en changera pas une ligne. Quitte à friser le ridicule ?

A travers ces questions pointe une vision de nos métiers de la branche décoration qui ne correspond a aucune réalité et qui donc n’est fondamentalement pas la nôtre ; aussi même si nous comprenons que pour sortir de cette interminable négociation, il faut bien se résoudre à des compromis (et il va falloir serrer les dents pour en avaler certains), nous ne saurions accepter de sacrifier sur autel du compromis ce qui constitue l’acte premier de toute mise en œuvre des projets que nous servons :
La constitution et la structuration des équipes déco.

Nous rappelons simplement mais fermement aux négociateurs du projet de convention la définition qu’ils donnent eux même du poste de chef déco :

« Collaborateur du réalisateur, il a la responsabilité artistique et technique des décors du film. Il est chargé par le producteur, en accord avec le réalisateur de la conception, de l’aménagement et de la construction des décors conformément au scénario, au plan de travail dans le cadre du budget. Il participe au choix des lieux de tournage et assure la cohérence artistique des décors. Il collabore à la mise au point du plan de travail, établit le devis décoration en fonction du scénario et des demandes du réalisateur en accord avec le producteur ou son représentant. Il dirige et coordonne le travail de ses assistants et des différentes équipes mises à sa disposition. En cas de recours à des moyens numériques, il assure également le suivi de la cohérence artistique de la conception et de la construction des décors. Il veille à la conception, l’aménagement et la construction des décors dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité en vigueur. »

Nous ne voulons rien de plus, mais riens de moins ! Et sur tous les films, avec nos équipes !

La constitution d’une équipe déco est le résultat d’un projet artistique élaboré avec le réalisateur dans un cadre économique défini avec la production, et au service d’un film.

Mais constituer une équipe c’est aussi choisir des hommes et des femmes, des personnalités, des parcours, des expériences, et des compétences
L’organisation et la pratique de nos métiers, notre expertise, la qualité professionnelle des membres de nos équipes, mondialement reconnue, sont le fruit d’un héritage qui de générations en génération à « optimisé » l’équipe décoration, sa structure, son fonctionnement et ses membres.
Nous voulons défendre nos métiers, nos films… la déco.

Il est très urgent de réagir !

Signez avec nous pour exiger :

  • La suppression du poste d’ensemblier décorateur.
  • L’intégration des postes de 1er et 2 ° assistant dans les grilles 5 et 6 jours avec les temps de travail et les niveaux de salaire qui en découlent.
  • L’instauration du poste de Ripper avec un salaire de 950,00€ hebdomadaire.

Warning: Illegal string offset 'session_nom' in /home/akilia/www/adcine/public_html/squelettes/formulaires/signature.php on line 28

Warning: Illegal string offset 'nom' in /home/akilia/www/adcine/public_html/squelettes/formulaires/signature.php on line 29

Warning: Illegal string offset 'session_email' in /home/akilia/www/adcine/public_html/squelettes/formulaires/signature.php on line 30

Warning: Illegal string offset 'email' in /home/akilia/www/adcine/public_html/squelettes/formulaires/signature.php on line 31
Signer la pétition
Lien hypertexte :

Un message, un commentaire ?

1950 Signatures

Date Nom Message
28 Jun SIFFRIN xautre
0
03 May grand ripper
0
18 Jan Gilles Trinques auteur réalisateur
0
Ne rien lâcher... et rester unis
15 Jan Legrand Chef- costumière
0
14 Jan Patrick Blossier Directeur Photo
0
13 Jan guillaume SCHIFFMAN directeur de la photographie
0
16 Dec Willy Margery Rippeur/accessoiriste
0
15 Dec Hicham El archi Rippeur
0
13 Dec Gwendoline Descamps Décoratrice
0
12 Dec stephane uzan accesoiriste
0

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1940

http://www.adcine.com

ADC

Association des Décorateurs de Cinéma

Siège : SFP 2 avenue de l´europe 94360 Bry sur Marne

Mentions légales

© ADCINE tous droits reservés

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net

http://www.adcine.com

[(http://www.adcine.com|=={'http://www.adcine.com'}|oui) ]