Association des chefs décorateurs de cinéma

L’interview de Judy Shrewsbury

En exclusivité | 05/09/2013

Une première ! Une créatrice de costumes répond aux questions des décorateurs, Judy Schrewsbury, à l’occasion de la sortie du dernier film de Claire Denis, « Les salauds ».

Comment imaginez-vous les costumes d’un film ?
Le premier travail, assez difficile : éviter de trop imaginer à la lecture du scenario avant d’avoir bien compris quel film veut le réalisateur ! Ensuite je fais un découpage rapide afin de pouvoir discuter budget car ça ne sert à rien de concevoir des costumes impossibles à fournir.
Difficile aussi d’imaginer les costumes sans connaître les comédiens qui doivent les porter. Selon le casting, on peut aussi espérer trouver des accords de prêt car les budgets costumes sont quasi toujours faits de bouts de ficelles. Puis vient la partie que peut-être je préfère : la discussion avec les comédiens autour d’une première sélection de tenues sur leur personnages, et comment les costumes peuvent les aider à l’exprimer/la dévoiler.
C’est à partir de là – maintenant qu’elle est un peu encadrée – que je peux laisser filer l’imagination, si elle veut bien et selon le temps de préparation qui me reste. Parfois c’est en courant les rues car il ne reste plus le temps pour simplement réfléchir. On est très tributaire des disponibilités des comédiens, des dates d’essais et, comme tout le monde, des heures ouvrables.

Sur un film, comment souhaitez-vous collaborer avec son décorateur ?
Une vraie collaboration où on met à plat, dans le respect mutuel, des palettes de couleurs, de textures … où on échange et partage les infos de mise en scène voir même budgétaire. Ca arrive, mais ce n’est pas donné d’office.

Des expériences à l’étranger ?
En général ce sont les tournages que j’aime le plus : pour l’équipe locale qu’il faut trouver et découvrir ou former, pour la manière avec laquelle on intègre la vie économique, sociale et, forcément un peu, politique du bled ou du pays où on se retrouve temporairement si nombreux. J’adore cette immersion totale, cette façon exceptionnelle de découvrir un ailleurs.

Comment a évolué le métier de créateur de costumes depuis vos débuts ?
De manière très subjective je peux dire qu’avec l’expérience, je suis un tout petit peu moins flippée ! Par ailleurs, et même si je ne suis pas un membre très actif, je trouve que l’association AFCCA a permis le rapprochement des créateurs/costumiers qui nous manquait. Finalement, on souffre tous des mêmes problèmes !

Des costumes (cinéma, spectacle, mode...) qui vont ont marquée ou influencée ?
Adrian, Travis Banton,...Hollywood des années 30. Mais aussi chaque film quel qu’il soit.

Une époque ou un style dans lequel vous rêvez d’habiller les personnages d’un film ?
Les films dits « d’époque » donnent lieu souvent à plus d’argent, plus de temps, plus de respect, plus de possibilités … des choses qui font forcément rêvées ! Sinon je peux rêver de n’importe quel personnage si le scénario le permet.

Depuis votre premier film, un souvenir de travail particulièrement marquant ?
Forcément le vol de tous les costumes de « Trouble Every Day », le vendredi soir à 18h30 en sortant de la projection des essais, à 2 jours du début de tournage.

Quelques mots sur Les Salauds ?
J’ai vu le film un peu avant le montage final et j’en suis sortie bouleversée. Trop. Et puis je l’ai revu dans sa version finale au moment de sa sortie en salle et là, soulagement. Je suis très fière d’y avoir participé.

Un (ou plusieurs !) film (récent ou ancien) dont les décors et costumes vous parait particulièrement réussis ?
J’ai tendance à préférer ceux dont les costumes/décors servent le film, et non le contraire. Ce ne sont pas forcément ceux qui gagnent un César !

La (ou les) question manquante à laquelle vous auriez aimé répondre ?
...et dont je ne connais pas les réponses !
Pourquoi les Créateurs de Costumes ne comptent-ils pas pour des points dans les co-productions auprès du CNC ?
Pourquoi n’y a t-il jamais d’intervention autour des costumes à la Fémis ?
Comment s’assurer que le budget costume ridiculement bas qu’on nous propose parfois reflète réellement le budget du film, alors qu’ il n’y a aucune transparence du budget global ?


Lire aussi les autres actualités pour En exclusivité

 

Dans la brume, par Arnaud Roth

En exclusivité | 22/04/2018

Une brume toxique envahit soudainement Paris. Dans un immeuble, un couple essaye de survivre et de protéger leur fille malade, isolée du monde (...) Lire la suite

Samuel Deshors raconte les décors de Call Me by Your Name

En exclusivité | 07/03/2018

CALL ME BY YOUR NAME réalisé par Luca Guadagnino, tourné en 2016, distribué en France en 2018. SAMUEL DESHORS (ADC) est le Production designer de ce (...) Lire la suite

Au revoir là-haut par Pierre Quefféléan

En exclusivité | 10/01/2018

Au tour de PIERRE QUEFFELEAN (ADC) de revenir sur les décors de son dernier film sorti en salle, AU REVOIR LA-HAUT d’Albert Dupontel. Adapté du (...) Lire la suite

Le décor de Festen, sur la scène et à l’écran

En exclusivité | 28/11/2017

REFLEXIONS AUTOUR DE LA SCENOGRAPHIE DE FESTEN, PAR VALERIE GRALL Sur la scène de l’Odéon/Ateliers Berthier jusqu’au 22 décembre, CYRIL TESTE et le (...) Lire la suite

Jeune femme par Valérie Valéro

En exclusivité | 31/10/2017

Caméra d’Or au dernier festival de Cannes à JEUNE FEMME de Léonor Séraille. VALERIE VALERO (ADC) revient sur les décors de ce film devenu « (...) Lire la suite

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

http://www.adcine.com

ADC

Association des Décorateurs de Cinéma

Siège : SFP 2 avenue de l´europe 94360 Bry sur Marne

Mentions légales

© ADCINE tous droits reservs

Design: Porte-voix.com  Benoit Godde / Réalisation : Akilia.net

http://www.adcine.com

[(http://www.adcine.com|=={'https://www.adcine.com'}|oui) ]